AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une invitation surprenante. [pv Klaus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Mer 28 Jan - 17:42



    En dix-huit ans de vie, je n'ai jamais quitté Alphegias, même si l'envie de le faire est bien présente. Je n'ai pas les moyens pour me payer le transport, alors je passe mes journées à la capitale depuis plusieurs mois maintenant. Ce que je fais là-bas au lieu de rester auprès de ma famille à Ceras ? Bah, je fais des spectacles dans les rues de la ville en espérant gagner assez d'argent. Je peux compter sur mes illusions pour étonner les gens, ou les intéresser tout simplement.

    Cependant, cela ne semble pas suffisant... Ce n'est pas comme ça que je vais réussir à vivre convenablement. M'enfin, ce n'est pas grave. Je me battrais un peu plus pour arriver à mon but. Il faut penser comme ça dans les moments difficiles. La roue finit toujours par tourner à un moment donné, il faut juste s'accrocher en attendant. Puis, heureusement que tu es là mon petit Kamui, car tu m'apportes du courage.


    ------

    Et finalement, la roue semble tourner enfin pour moi. Cette lettre que je sers entre mes doigts est certainement une sortie de secours. En tout cas, elle a réussi à me faire quitter le pays pour Teriel ce qui est déjà un exploit. Je n'ai même pas eu besoin de débourser un seul sous... Ce Glaive Klaus, semble absolument vouloir que je le rencontre. Il m'a même offert un guide qui m'amène à présent vers le château de l'îlot sacré. Cependant, le jeune homme n'est pas apte à répondre à mes questions. Alors, au lieu de le harceler encore et encore, je regarde le paysage et je me l'imprègne dans la tête - au moins, je serais en mesure de reconnaître le chemin -.

    Une fois dans le château, je ne peux m'empêcher d'ouvrir la bouche d'émerveillement. Kamui se colle contre mes jambes. Il a l'air d'être mal à l'aise... Et je ne peux que le comprendre. Il n'y a pas si longtemps, j'étais dans une maison de bas étage. Les quelques personnes que je rencontre sur mon chemin me regardent bizarrement. C'est si inhabituel de voir une nouvelle tête dans un tel endroit ?

    Lorsque le guide s'arrête, j'en fais de même. Penchant la tête sur le côté, j'attends le moment où il ouvre la porte qu'il y a en face de nous... Mais non, il ne fait rien à part se tourner vers moi et me tendre une clé. C'est avec curiosité que je la prends.

    "Mon devoir est terminé." Me sort-il avant de se pencher vers moi pour me chuchoter à l'oreille. "Cinq coups très rapides à la porte mademoiselle. Au revoir."

    Me voilà à présent seule avec mon tigre blanc. Est-ce qu'enfin, on pourra me dire ce qu'il se passe ? Parce que bon recevoir une lettre comme ça avec de l'argent pour tout financer sans aucune autre précision, c'est bizarre... Bizarre, mais trop tentant pour ma curiosité.

    Je ne peux que toquer à présent en espérant que ce fameux Glaive Klaus soit en mesure à satisfaire ma curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 36 ans
Alter ego : Rouge-gorge nommé Rouge.
Messages : 101
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Mer 28 Jan - 20:34




    Ce soir-là, Klaus avait rêvé de son père. Peut être pas le vrai mais en tout cas une personnification. Un être sombre, retourné, et dont on ne voit pas le visage mais on entend la voix. Ce rêve, il l'avait fait des millions de fois, mais ce soir-là était pire que les autres soir. La voix était plus sombre, plus forte, plus méchante qu'elle ne l'était encore. Si bien que Klaus se réveilla d'un coup, sans trop faire la différence entre la réalité et le rêve. Mais non, c'était bien irréel. Son père n'était pas près de lui. Son rouge-gorge siffla quand l'heure fut venue. Fin d'après-midi, le soleil tenait toujours sur l'horizon. Est-ce que lui était bien réel ? Klaus était penché depuis des heures sur une étude qui le dérangeait. Une découverte étrange qu'il n'arrivait pas à comprendre. Il s'était fait une allusion pendant la matinée, mais après un temps de réflexion il se rendit compte du problème : un vide entre certains lieux semblait s'installer de plus en plus. Trop d'espace. Il avait vérifié la thèse avec une ancienne qu'il avait retrouvé dans la poussière, et le résultat le saisissait : un écart d'au moins son pouce séparait les terres. Le monde bougeait-il à ce point en 15 ans ? Il s'était posé la question : peut être une différence d'échelle lors des tracé, mais non. Il avait toujours utilisé la taille de ses papiers (la même pour tous) pour se repérer. Peu importe comment il essayait de ce contre dire, son hypothèse tenait définitivement la route. Mais il n'eut pas le temps de plus se concentrer. En effet, son alter-ego d'habitude si silencieux se mit à chantonner. La petite arrivait. Petite, c'était un bien grand mot. Klaus ne connaissait juste que son nom, Reina Monulio, et son lieu d'habitation. La porte toqua. Cinq coups rapides. Non, peut être trop lent. Mais Klaus ne recevait personne d'autre qu'elle. « Entrez, c'est ouvert. » Il ne leva les yeux qu'une fois que la jeune fille eut refermée la porte derrière elle. Klaus eut bien du mal à retenir un sourire : Petite, en effet, mais magnifique. Une vraie jolie petite fleur. De beaux yeux rouges perçants, un sourire effacé, des cheveux violets attachés et des vêtements simples mais élégants. Et que penser de son tigre blanc ? Rouge prit peur sur le coup et s'envola loin du bureau de Klaus pour se déposer sur son perchoir, accroché par un long fil bien au dessus de leurs têtes.

    Reina peut s'étonner du lieu. Immense, et très haut, le bureau en bois de Klaus parait rien du tout à côté des deux grands vitraux derrière lui qui fait passer miraculeusement bien la lumière du soleil. En regardant de l'entrée, dos à la porte, de grandes étagères sont côtes à côtes à droite, et une autre table, plus grandes et remplis de parchemins se situe à gauche. Des parchemins, il y'en a des centaines partout. Et au dessus des étagères aussi, ainsi que les armoires remplies de livres mal rangés. Des globes sont disposés au dessus, pouvant être récupéré par l'échelle accroché à l'une des armoires. Mais ces globes ne sont rien à côté de celui qui se situe au dessus de Klaus. D'ailleurs, pourquoi je n'en ai pas parlé en premier, c'est la première chose que l'on voit en entrant : accroché par une dizaine de fil au plafond, cette immense boule arrive à tenir en suspens au dessus de leur tête. Elle fait au moins 20 fois la taille de Klaus. Une vraie galaxie, avec d'autres globes bien plus petits, de la taille du perchoir de Rouge. L'endroit est en désordre, mais d’innombrables objets étranges sont entreposés ici et là, attisant la curiosité de tout les visiteurs.

    Le chercheur baissa sa table et sa chaise d'un mouvement brusque pour permettre à la petite arrivante d'être à sa hauteur. Elle était à présent debout sur le long tapis faisant la moitié de la salle. « Prend la chaise que tu préfères et viens t'asseoir en face de moi. » Il disait ça gentiment, sans trop de cérémonie pour ne pas trop lui faire peur. Oui, le détail qui tue : Klaus ne connait pas l'âge de cette fille, et pense sincèrement qu'elle vient d'avoir 16 ans. Il toussa un instant pour casser le silence, puis tout en faisant tournoyer une plume entre ses doigts, il fixa un instant la petite qui venait d'Alphégias. « Le voyage n'a pas été trop long ? Pardon, je n'ai pas pu trouver à temps un autre guide que Goustus. Il n'a pas du être très bavard... Mais au moins je suis sûre qu'il fait bien son travail. » Klaus cligna des yeux en regardant le tigre blanc très près de lui. Cette bête n'était pas si mignonne qu'elle ne semblait paraitre, surveillant de près l'homme qu'il avait en face de lui et de sa maîtresse. « As-tu des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Ven 30 Jan - 14:57


    « Entrez, c'est ouvert. »

    Mes mains tremblent, mon cœur bat la chamade. Je suis à la fois peureuse et excité de découvrir ce qui se cache derrière cette porte. Je ne peux que remercier Kamui qui se frotte contre mes jambes pour me donner la force d'avancer. De toute manière, je sais qu'il me préviendra du danger. Reprenant contenance, je pénètre donc dans la pièce, m'arrêtant sur le seuil de la porte, les yeux remplis d'étoiles.

    Il y a tant de choses que je ne connais pas. Pleins d'objets qui doivent venir de divers endroits du monde entier. Et moi qui aime bien lire, je crois que ça pourrait être mon bonheur ici. Mais ce n'est pas tant les livres qui retiennent mon attention, mais le globe suspendu au-dessus du fameux Glaive Klauss.

    D'ailleurs en parlant de lui, je pensais que se serait vieillard. Certes, il doit être très certainement beaucoup plus vieux que moi - ce qui en soi n'est pas étonnant -, mais pas tant que ça au final. En fait, je le trouve plutôt élégant.

    Je referme enfin la porte derrière moi et approche doucement vers lui. Il m'invite à m'asseoir et je regarde donc autour de moi pour choisir la chaise qui me convient. Il doit certainement penser que je suis qu'une petite fille... Du moins, plus petite que mon âge actuel. Ce n'est pas de ma faute si je parais plus jeune.

    « Le voyage n'a pas été trop long ? Pardon, je n'ai pas pu trouver à temps un autre guide que Goustus. Il n'a pas dû être très bavard... Mais au moins je suis sûre qu'il fait bien son travail. »

    Donc le guide se nommait Goustus ? Drôle de prénom, ça me ferait presque penser à de la nourriture, mais c'est méchant de penser de la sorte. Je ne peux m'empêcher d'émettre un petite rire - qui pourrais presque passer inaperçu - et essaye de répondre avec toute la courtoisie que je connais.

    "Vous avez raison, il a bien fait son travail et je l'en remercie. Pour ce qui est des questions... Hum en effet, j'en ai bien en tête."

    Je pose la lettre écrite par l'homme sur son bureau, puis, plonge avec hésitation mon regard dans le sien. Au début, je suis toujours fébrile, espérant ne pas faire une bêtise... Mais par la suite, je sais généralement très bien me débrouiller à l'oral. En fait, j'aime beaucoup discuter, car je pense qu'une meilleure coalition entre deux personnes passent par le dialogue. Bien entendu, je reste méfiante.

    "Je ne comprends pas comment une fille comme moi pourrait vous aider. En fait, je ne comprends tout simplement pas et cela me bloque un peu. Cependant, ma curiosité d'en savoir plus m'a poussé à venir vers vous Monsieur Glaive Klauss."

    On dirait que j'ai l'habitude de parler ainsi... Mais c'est totalement faux. En fait, j'ai encore toujours aussi peur et c'est pour ça que j'y arrive... Je me bats à ma manière.

    Pendant ce temps-là, Kamui essaye tant bien que mal près de moi. Je sais qu'il a envie d'aller sentir l'odeur de cet homme - histoire de voir s'il peut être potentiellement dangereux -, mais il ne faut pas. Toi et moi avons la même notion de respect. Tant qu'il ne fera rien, nous ne ferons rien non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 36 ans
Alter ego : Rouge-gorge nommé Rouge.
Messages : 101
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Sam 7 Fév - 14:05




    « Vous avez raison, il a bien fait son travail et je l'en remercie. Pour ce qui est des questions... Hum en effet, j'en ai bien en tête. »

    La petite s'était confortablement installée sur une chaise, mais Klaus était tout de même obligé de baisser encore un peu sa table et son fauteuil pour être à sa hauteur. Elle était intimidée, c'était évident. Bon, le lien intimidait souvent les visiteurs, mais en vue de ses vêtements et de ses manières, le conseiller comprit tout de suite qu'elle n'était pas du même rang social que lui. Peu importe, il la considérait comme les autres, une sage petite fille qui allait l'aider. Une lettre. Sa lettre. Reina l'avait posé sur son bureau sans plus de cérémonie. Klaus la regardait comme si ce n'était pas lui qui l'avait rédigé. Puis son regard vint se perdre dans celui de la jeune fille. Elle était là, assise, à le regarder comme si tout ce qu'elle pouvait dire passait par ses yeux. Voilà. Je suis là. Maintenant que me voulez-vous ? Klaus en eut un bref sourire. Elle était charmante. Il la laissa parler : « Je ne comprends pas comment une fille comme moi pourrait vous aider. En fait, je ne comprends tout simplement pas et cela me bloque un peu. Cependant, ma curiosité d'en savoir plus m'a poussé à venir vers vous Monsieur Glaive Klaus. » A ces mots, le conseiller recula et alla se poser contre le dossier de sa chaise, qui fit un bruit étrange, tellement étrange qu'on aurait pu penser que Klaus allait tomber. Mais non, il croisa ses bras et regarda seulement la petite avec un sourire. Celui qui en dit long. « Je vois. » Klaus s'amusait à s'appuyer avec son pied contre sa table, totalement avachi. Il aurait très bien pu poser ses pieds dessus mais il allait devoir salir ses documents; et ils étaient trop importants pour ça. « Chacun peut devenir quelqu'un si on lui en donne la possibilité. Je vais être honnête avec toi ... Tu n'as pas été la seule à recevoir cette lettre. Elle n'ait que la 78ème copie de toutes les autres lettres que j'ai envoyé aux artistes de ce monde. » Était-elle déçue ? Klaus sentait bien de la tristesse dans sa voix, mais il fallait au moins être direct sur ce point. Non, Reina, tu n'as pas été choisie. « Mais tu as été la première à me répondre. Peut être que l'aigle messager a qui tu as donné ta lettre a été plus rapide que les autres, mais c'est ta lettre que j'ai reçu en premier. »

    Klaus se redressa sur son siège et commença à gratter le bois de son bureau sans vraiment prêter attention à ce qu'elle pouvait répondre, du moins en apparence. Il rangea tout ce qu'il y avait sur son bureau, ses thèses, ses lettres, ses recherches. Le tout était posé à même le sol, en bordel, sans vraiment d'attention. Comme tout le reste de la pièce. Mais ce n'était qu'une façade, en fin de compte, si tout ça venait à bruler dans un accident, Klaus en mourrait de tristesse. Tout ce qui les entoures en ce moment même est une dizaine d'année de travail, de recherches, d'attention.
    Klaus apporta un grand parchemin, bien plus grand que la petite qu'il avait invité, et le posa sur le bureau. Il prenait bien toute la table. Déroulant l'objet, une immense carte fit son apparition. En brouillon, mais assez précise pour reconnaitre les terres de ce monde, même la terre Lunaire. Teriel, Yggdrasil, Alphegias, Okleb, Kwaïdan, Ranaghar, Sneki et les îles autour de ces grands continents. Tout était là, cartographié et dessiné avec une grande précision. Fier, Klaus laissait la petite admirer son travail qui lui avait prit des années.

    « Je voudrais que tu me peigne ça, sur ceci. » Il désigna de son index gauche l'immense globe au dessus de leur tête. « 64 Joyaux rose. Ce qui te revient à 3200 Joyaux. Et si le travail est bien fait, je t'offre 5 Joyaux bleu. »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Mar 10 Fév - 16:09


    Par contre, 78 lettres ça fait beaucoup, ce qui veut dire que l'aide sera certainement extrêmement précieuse à ses yeux. Je ne sais même pas comment je dois le prendre au final, mais est-ce si important ? Je ne suis qu'une fille ordinaire... Alors lorsqu'il me sort que je n'est pas été la seule à avoir reçu une lettre, cela ne me choque pas vraiment - même si je suis un peu déçu -. Par contre, 78 lettres ça fait beaucoup, ce qui veut dire que l'aide sera certainement extrêmement précieuse à ses yeux.

    Ne pas parler avec franchise, tourne sept fois ta langue dans ta bouche. Rah, que c'est difficile de ne pas être toi-même devant des gens important - bien que je pense que cela ne le gênera pas -. Finalement, c'est à voix basse que je sors ce que je passe.

    "Peut-être qu'ils pensaient qu'il pouvait y avoir un danger."

    Je sursaute alors en sentant quelque chose mordillait légèrement ma jambe nue. Tiens, devinez qui sait qui me fait ça pour me punir - en quelque sorte - ? Vous avez deviné, il s'agit bel et bien de Kamui qui me regardait à présent comme un parent mécontent. C'est fou, un peu plus et j'ai l'impression d'avoir toujours éduqué par un tigre. Oh moins, ma mère doit être contente que quelqu'un d'autre qu'elle n'a à faire ce genre de réprimande.

    Heureusement que le conseiller est là pour changer de sujet. Je le regarde faire avant de me lever à mon tour, observant ainsi un peu plus la pièce le temps qu'il installe le parchemin sur la table. Voilà, ma curiosité est encore plus attisée. Je ne sais pas si c'est réellement bien que je sois venu ici...

    « 64 Joyaux roses. Ce qui te revient à 3200 Joyaux. Et si le travail est bien fait, je t'offre 5 Joyaux bleus. »

    C'est bon, je crois que je vais manquer de m'étouffer. C'est énorme 3200 joyaux, du moins pour quelqu'un de pauvre, ça l'est. Il faut donc juste reproduire la carte du monde - je suppose que c'est ça - sur le globe se trouvant au-dessus de nous. Autant dire, que cela risque d'être plus facile à dire qu'à faire.

    Je me penche sur le parchemin, émerveillé par se travail. Tous les détails sont là pour facilité la reproduction, mais est-ce que je serai à la hauteur ? Car, même s'il m'arrive régulièrement de dessiner ou de reproduire des œuvres d'art, je suis loin de les égaler. Respirant profondément, je me tourne vers Klaus, le visage peut-être un peu trop sérieux.

    "C'est une grande responsabilité, mais j'accepte votre requête. Souhaitez-vous que je commence dès maintenant ?"

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 36 ans
Alter ego : Rouge-gorge nommé Rouge.
Messages : 101
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Mer 11 Fév - 21:57




    Elle était marrante cette petite. Klaus était là, avachi sur sa chaise, le talon de ses bottines contre la bordure de son bureau, et cette petite artiste était assise bien droite sur sa chaise, le regard si sérieux qu'il pourrait glacer le cœur de n'importe qui. L'homme se retenait de rire de la situation depuis tout à l'heure, à partir du moment où elle s'était posée sur la chaise en fait, mais se retenir commençait à devenir difficile. « Souhaitez-vous que je commence dès maintenant ? » Et là, ce fut la réponse de trop. Klaus se redressa, manquant de tomber sur sa table, et se mit à rire à gorge déployé. Un vrai rire, le bon gros qui fait vibrer le mur. Elle était trop mignonne, il en avait les larmes au yeux. Bon, bien bien ... Elle accepte sans broncher. Une vraie professionnelle. Mais Klaus ne s'attendait pas à autant de sérieux, il tapa alors sur la table, assez brusquement. C'était peut être de la joie bien dissimulé. ▬ « Allons, détends toi un peu ! Tu es toute crispée dans ta chaise ! Je ne te fais pas peur quand même, si ? » Il se pencha un peu plus vers elle, avec son sourire habituel qu'il avait, léger et en coin, les yeux brillants. « Ne sois pas si pressée, d'accord ? » Klaus regarda un instant son plan, se perdant dans les noms des cités, puis d'un mouvement rapide, il referma son parchemin et le déposa dans une boite arrondie et étrangement de la même forme. Il tendit ensuite le tout en direction de la jeune fille. Elle pouvait récupérer ceci. Ce précieux parchemin, unique, qu'il avait mit tant de temps à faire. Il sentait au fond de lui qu'il pouvait faire confiance en cette petite. Elle était pleine de ressource et ... Vraiment très rapide. La voyant hésiter à prendre l'objet, il le déposa sur la table, à côté d'elle, avant qu'elle n'ait le temps de l'attraper dans ses petites mains. ▬ « As-tu la clé ? » Il parlait sans doute de celle que le guide avait donné. « Tu auras une chambre près de la mienne. Si tu as le moindre soucis des domestiques serons là pour toi. J'ai prévenu le château de ta venue, tu n'as rien à craindre. » Klaus disait cela en baissant les yeux, écrivant au passage une lettre à quelqu'un, la main droite tenant la plume toute encrée. « Seulement, si tu comptes te balader dans Teriel, garde précieusement sur toi ta clé. Elle est ton identité ici. » Il reposa la plume dans l'encrier et souffla sur les taches noires formant les lettres sur le papier. Klaus avait une écriture d'enfant, assez grosses et très peu lisible. « Ne parles pas de Solorin. » Il attrapa de la cire rouge dans un chaudron de cuivre qu'il posa sur un support, un peu au dessus d'une bougie. « Et ne fais confiance qu'à moi et à moi seul dans ce château, en dehors des gardes. » La cire chaude se posa lentement sur le papier de l'enveloppe, refermant la lettre secrète. Une fois avoir soufflé dessus, il la tendit à la jeune fille. « Tu donneras ça à l'entrée du château, c'est un document certifiant que tu recevras tout les jours les joyaux que tu souhaites pour ton séjour ici. Bienvenue parmi nous. Bienvenue à Teriel. » 

    Elle n'allait pas être déçue. La citée étant immense, elle allait voir beaucoup de choses durant son séjour. Et Klaus lui laissait totalement quartier libre. Elle pouvait rentrer chez elle, de temps en temps, pouvait se balader en ville. Elle devait juste promettre d'être précise dans son travail et de rendre quelque chose à la hauteur. Le reste ? Elle était libre. Klaus aime bien les surprises. « Tu peux commencer dès demain. Et si tu as besoin de quelqu'un pour travailler avec toi, n'hésites pas. » Il lui fit un dernier sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Ven 13 Fév - 11:29


    Ah, mais pourquoi rit-il aussi bruyamment ? En fait, ça me stresse plus que je ne l'aurais pensé. J'ai vraiment l'impression d'être une petite souris dans une cage, avec un chat attendant patiemment pour me manger. Mon regard se fait beaucoup moins sérieux alors que je l'écouter parler. C'est vrai, il a raison... Il faut que j'arrête d'être autant crispé sinon je vais finir veille fille, avec plein de rides partout et beurk, qu'est-ce que cela serait moche. Je hoche la tête face à sa question et décide de lui répondre le plus naturellement du monde.

    "Non, vous ne me faites pas peur... Cependant, nous ne sommes pas de la même catégorie sociale, alors je me suis dit que je dois ne pas être directe. De plus, mes parents mon toujours dis de tourner sept fois ma langue dans ma bouche, car je suis un peu trop franche par moment."

    Kamui semble me regarder sévèrement après ce que je viens de dire. Pourtant, je sais que lui aussi fait un effort pour ne pas être lui-même. On se ressemble un peu trop et c'est pour ça que je l'adore. Lorsque Klaus me demande si j'ai la clé, je la sors de la poche de mon bas. Au moins, c'est plus direct qu'un oui. Au fur et à mesure qu'il parlait, je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir des étoiles dans les yeux.

    Non, mais attendez quoi ! Moi qui pensait rester sur Alphegias, me voilà sur un autre continent, tout frais payé. Et en plus de cela, je pouvais loger dans le château, près du conseiller... Cerise sur le gâteau, j'étais aussi autorisée à visiter la cité. Kamui, mords-moi, je dois rêver ! C'est trop beau ! Voilà, vous m'avez perdu... Je pouvais profiter de mon séjour ici, tant que je n'oubliais pas ma mission.

    Je pris la lettre que me tendit Klaus et esquissa un faible sourire de remerciement. On me disait par moment que j'étais beaucoup plus belle en souriant, mais j'avais toujours un peu mal. Ah mince, tant que j'y pense, il faut que je lui demande un truc avant d'oublier comme une pauvre nouille. Reportant mon attention sur l'homme, je demande d'une petite voix.

    "Est-ce qu'il serait juste possible de pouvoir avoir de quoi écrire à mes parents ? Ils doivent certainement s'inquiéter à l'heure qu'il est."

    Et c'était ce que je souhaitais pour rien au monde. Ils sont tout pour moi certes, mais ils faut qu'ils comprennent qu'il faut que je vole de mes propres ailes - quand bien même que si je suis ici, c'est surtout pour eux -. Je suis trop gentille, je crois bien, mais bon cela fait ma force - ou ma faiblesse, tout dépend de la situation, je vous l'accorde -.

    "Hum, j'ai une dernière question... Est-ce que je pourrais vous 'déranger' lorsque je me pencherais sur le travail ? J'ai vu qu'il était très bien détaillé, mais peut-être que j'aurais très certainement des questions à vous poser."

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 36 ans
Alter ego : Rouge-gorge nommé Rouge.
Messages : 101
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Ven 13 Fév - 12:27




    Discrète, mais pas moins idiote. Cette fille était restée jusque là assez silencieuse, c'était un plaisir de l'entendre enfin lui parler avec un peu plus de légèreté. Klaus allait croire qu'il faisait vieux méchant. C'est ça de vieillir : on fait peur aux plus jeunes. Sauf si, comme la petite la dit, leur rang sociale diffère. Ça n'a jamais posé de problèmes à Klaus. Si aujourd'hui il a réussit c'est grâce à son talent d'orateur et sa curiosité. Autrefois, c'était un enfant comme les autres. En effet, d'une mère noble, mais un enfant qui avait des amis dans la misère mais qui restaient bien plus intéressants que les enfants de la bourgeoisie. Parents, oui c'est vrai, il n'y avait pas pensé, mais elle voudrait sans doute discuter avec ses parents par lettre. Klaus l'avait emmené là, mais l'avait presque comme emprisonnée dans le château sans qu'elle ne puisse en décider autrement. Aie, était-ce déplacé ? En tout cas, elle ne semblait pas plus dérangeait que cela par la situation, au contraire, quand il lui avait expliquée les choses à venir, ses yeux brillaient. Elle semblait bien heureuse. Ça faisait plaisir à Klaus.

    ▬ « Bien sûr que tu peux écrire à tes parents. N'hésites pas à utiliser mon papier à lettre, il est rangé dans les tiroirs de mon bureau. Et pour le reste, n'hésites pas à te rendre à Teriel, il y a de magnifiques boutiques de calligraphie. »

    Oui, Klaus était un passionné. Quand il parle, on dirait qu'il aime le monde qui l'entoure. C'est le cas. « Hum, j'ai une dernière question... » Le conseiller releva les yeux. « Est-ce que je pourrais vous 'déranger' lorsque je me pencherais sur le travail ? J'ai vu qu'il était très bien détaillé, mais peut-être que j'aurais très certainement des questions à vous poser. »
    Un long silence s'en suivit. Klaus réfléchissait un instant. Le sujet était délicat étant donné qu'il voyageait très souvent. Et avec un long moment d'attente entre chaque lettres envoyées par les airs. Mais Klaus ne mit pas longtemps à trouver la solution, un long sourire au lèvre. La petite était encore toute jeune et en âge de se faire des amis, découvrir le monde et voyager. Il a connu cette époque, alors pourquoi la laisser autant toute seule comme ça ? Le mieux, reste de lui conseiller des amis à lui capable de connaitre assez le monde de la cartographie pour pouvoir l'aider avec intelligence. Parce que, c'est vrai, elle doit être un peu paumée. Mais chaque artistes à le droit d'en apprendre sur ses œuvres. « Je comprend. Je vais te noter les noms d'amis sur une feuille, ça te fait beaucoup de feuilles, comme ça tu pourras les contacter au cas où je ne serais pas à Teriel. » Klaus s'empressa d'attraper une nouvelle feuille, tapotant sa plume dans l'encrier. Il nota avec beaucoup de patience le nom des trois personnes proches du continent : Eireen L. Uistean du District Ouest de Teriel, Cian Whyte à Okleb, près de Amrit et Ignacio Sander à Lelclar à Alphégias. La première était l'une des sœurs des mercenaires de Teriel. C'est une gentille fille, qui souhaite devenir cartographe, elle doit avoir l'âge de Reina, dans les environs. Le deuxième est un vieil ami, vivant dans le désert mais toujours présent quand il le faut. Et pour finir, Ignacio, un gamin curieux et qui aime le monde plus que personne d'autre. Klaus sait qu'ils pourront faire quelque chose pour la petite si le besoin en est.
    Lui tendant alors le papier, il lui fit un bref sourire, un peu désolé de la laisser comme ça sans repaire. Mais c'est la vie, c'est comme ça. Le monde lui est grand ouvert, à elle de le découvrir. Sur-ce, Klaus se repositionna au fond de sa chaise, croisant les bras et observant la petite : « Alors. Dis moi, tu es d'Alphégias ? Céras ? ... Je n'aime pas spécialement cette citée. Mais toi, dis moi, comment se passe la vie là bas ? » Il était curieux d'en connaitre un peu plus sur cet endroit, mais aussi sur cette Reina. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Dim 15 Fév - 20:55


    Non, mais j'ai même le droit d'utiliser son papier à lettres ? Vu comment il le dit, ça fait "Vas-y sert toi quand tu veux". Vous croyez qu'il cache des choses importantes dans son tiroir de bureau ? Loin de moi l'idée de le voler ! Ça fait juste bizarre... On dirait presque un imbécile à me faire confiance sans vraiment me connaître. Bon, après qui me dit qu'il n'est pas prudent même s'il ne le montre pas.

    Cela me fait sourire un peu plus. J'aime les gens comme lui... Paraissant simple et pourtant, si complexe. C'est plus intéressant de côtoyer une personne de la sorte que quelqu'un aussi vide que le néant. Puis, il ne faut pas oublier qu'il connaît beaucoup de choses. Bien assez pour m'intéresser encore plus à lui et ses recherches. Ce n'est pas de ma faute si je suis très curieuse. Je conviens que cela peut s'avérer être un défaut, mais il ne faut pas oublier que c'est surtout une très bonne qualité.

    Lorsque Klaus parla de noter des noms d'amis sur un bout de papier pour que je puisse les contacter à cas de problème, cela m'intrigua quelque peu. En plus de voyager, il me donnait l'occasion de faire de nouvelle connaissance. Prenant la feuille, je survole avec intérêt les trois noms qu'il a griffonnés dessus. Les deux premiers ne m'interpellent pas le moins du monde... Par contre, le troisième, c'est autre chose. L'espace d'un instant, mon regard se fait un peu plus doux.

    Ignacio, ce garçon légèrement plus vieux que moi. Je le connais depuis quelque temps maintenant, et même si parfois, il est encore assez collant, cela n'empêche pas que l'on se soit lié d'amitié. Je suis contente qu'il ait pu nouer un lien avec Klaus. C'est bizarre à dire, mais bon...

    Mon regard se reporte sur le conseiller lorsqu'il me demande comment se passe ma vie à Alphegias. Peu à peu, à force d'échanger des mots avec lui, je peux voir qu'il ne s'intéresse pas seulement qu'à l'histoire. Pour lui, communiquer est quelque chose d'important. En fait, il a l'air même de se soucier des gens qui l'entourent - même ceux qui pourraient être que de simples inconnus sans intérêts -. Pas besoin de se forcer avec lui... Il préférera certainement la franchise qu'un mensonge dénué de sens.

    "Je viens en effet de Ceras, même si pour le moment, je passe plus souvent la majeure partie à la capitale. La vie est difficile, surtout pour mes parents en fait. Même si mon père travaille comme un forcené, il ne touche pas grand chose. Les riches ont souvent tendance à nous ignorer là-bas, mais on essaye de ne pas se laisser abattre. Lorsque j'ai découvert mon pouvoir et que j'ai su le maîtriser plus ou moins bien, je me suis dit, pourquoi ne pas l'utiliser afin de gagner de l'argent. Ce n'est pas quelque chose d'officiel, mais au moins je peux enfin aider ma famille."


    Je soupire tout en caressant le beau pelage blanc de mon alter-ego. Je n'aime pas trop épiloguer sur ma vie - et surtout sur ma situation financière -...

    "J'avancerai et je me battrai de toutes mes forces." Je finis par lâcher, le regard déterminé.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 36 ans
Alter ego : Rouge-gorge nommé Rouge.
Messages : 101
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Dim 15 Fév - 21:46



    Klaus l'écoutait, tranquillement installé dans son siège. Et étrangement, il sentit comme un malaise quand elle lui expliqua son histoire. Oui, la vie est difficile. Ceras n'est pas une citée parfaite pour tout le monde. Il suffit d'être riche et vaniteux pour apprécier sans doute cet endroit, Klaus le concevait. Et il ne cherchait pas à en savoir plus sur l'histoire de Reina, pourquoi ses parents se sont-ils installés là ? Peut être qu'ils n'avaient pas le choix. Que dans leur misère, c'est malheureusement le seul endroit où ils ont pu avoir quelque chose. Même si, selon ce qu'elle dit, ce n'est pas très bien payé. Parfois, Klaus aimerait aider ces gens. Aider tout le monde. Mais ce n'est pas un dieu, ce n'est pas Solorin. Alors il conseil, parfois, il aide, des fois. Et surtout, parce qu'il a connu ça avec des parents chercheurs qui auront été comme des parents adoptifs pour lui : il aidera toute sa vie des jeunes à s’insérer dans la vie active. A trouver une voie.
    Klaus, tu es un idiot. Reina n'a pas répondue la première. Elle avait juste la lettre avec l'écriture la plus triste et la moins soignée. Et tu l'as prise, comme ça, parce que tu en as décidé ainsi. « J'avancerai et je me battrai de toutes mes forces. » Le conseiller porta son regard vers elle, un sourcil légèrement relevé. C'était une gamine, mais elle était une battante. Sans doute que la tristesse du monde la rendue comme ça. C'est toujours comme ça. Klaus le sait, c'est pour ça qu'il est si proche de ceux qui seraient fous si ils le voyaient avec tout son argent. Mais Klaus ne s'en sert pas pour faire n'importe quoi. « Tu m'as tout l'air d'être un sacré personnage, Reina. »

    Il pensa un instant au événements futurs. Oui, il partirait, tôt ou tard. Il allait demander de l'aide à des personnes influentes de Teriel, leur aide. Il va partir, bientôt, à Amrit dans le continent d'Okleb. Voir Shaeketon, et peut être Cian. Et puis, il participera au concours des 300 ans de la Guilde des explorateurs dont il est l'un de ceux qui finance l'exploration. Son rôle là dedans est important. Klaus craqua ses doigts, puis fixa Reina. Le silence était devenu quelque chose de reposant entre eux. Il n'est pas gêné à l'idée de ne pas lui parler tout le temps. Voilà une bonne chose. Cette petite lui plaisait, il le savait. Comme une fille qu'il aurait aimé avoir et dont il serait fier. « Tu devrais participer à ce voyage, bientôt, celui programmé par la Guilde des explorateurs. Ce pourrait être une expérience riche pour toi. » Klaus la regardait dans le fond des yeux, et avant de lui tourner le dos avec son siège, il lui lança en souriant : « J'aimerais être ton mécène, le jour où tu seras celle que tu deviendras. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Jeu 19 Fév - 13:12


    En fait, je n'étais pas aussi triste qu'il pouvait le penser. Oui, je connaissais le monde de la pauvreté... Oui, je travaillé afin de pouvoir aider mes parents financièrement, mais au moins, j'avais appris à apprécier les choses, même la plus petite et la plus insignifiante. De plus, j'ai aussi appris les valeurs du respect, chose qui a l'air de se perdre lorsque tu es dans une classe sociale supérieure. Je ne mets pas tous les gens aisés dans le lot, mais la plupart en effet sont infectes envers les pauvres. Ils se donnent même les droits de se servir d'eux comme du bétail.

    Bref, ce n'était pas le moment de repenser à ça, sinon j'allais plomber l'ambiance avec ma colère naissante. Même Kamui semble d'accord avec moi. Un sacré personnage ? Hum, il a très certainement raison vu que je me trouve bizarre moi-même si je me compare aux autres personnes de mon âge. Mais, je le prends presque pour un compliment en fait.

    Je ne répondis pas à Klaus, laissant un silence reposant s'installer entre nous. C'était bien rare que cela ne me stresse pas, tant mieux. Lorsqu'il parla, je fis une mine étonnée non feinte. Il me proposait de participer à un autre voyage ? Je ne comprends pas pourquoi il porte autant d'attention envers moi au final. Ça me réchauffe le cœur certes, mais ça fait tellement bizarre sur le coup. Au final, je finis par lui dire sans méchanceté.

    "Vous êtes vraiment quelqu'un à part. Ne le prenez pas mal, mais je n'ai pas l'habitude que l'on me propose autant de choses en fait."

    Je me tais quelques instants, histoire de réfléchir, avant de reprendre.

    "Cependant, j'accepte votre offre même si je ne suis pas très au courant de ce fameux voyage. Je ne doute pas que vous allez m'éclairer sur le sujet n'est-ce pas ?"

    Ma façon de parler faisait penser que j'étais plus qu'à l'aise avec Klaus, mais ce n'était pas réellement vrai. En fait, je pense que cela ne le dérange pas plus que ça, bien au contraire.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 36 ans
Alter ego : Rouge-gorge nommé Rouge.
Messages : 101
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Jeu 19 Fév - 13:42



    Klaus, il fait peur parfois. Non pas que c'est un tyran ou quelqu'un de dangereux prêt à tout pour arriver à ses fins, non. Il a juste, toujours pleins d'idées en tête et des choses à proposer à tout le monde. Quand quelqu'un le rencontre, il repart toujours avec de nouvelles choses en tête et peut être une ou deux babioles à collectionner. Klaus a toujours était comme ça, décalé, à part, offrant. L'homme sans doute le plus généreux au monde. Mais tout ça vient du fait qu'il a toujours était seul et donc qu'il n'a rien à perdre : autant offrir aux autres quelque chose qui leur fera plaisir. Klaus sait qu'il est le plus heureux des hommes quand ceux autour de lui sont heureux. « J'accepte votre offre même si je ne suis pas très au courant de ce fameux voyage. Je ne doute pas que vous allez m'éclairer sur le sujet n'est-ce pas ? » Un grand sourire s'afficha sur les lèvres du cartographe. Soit, il avait envie de lui demander de prendre plus ses aises avec lui, et d'éviter le langage trop soutenue car ça l'a toujours embarrassé, surtout quand la personne en face de lui se force, mais il se retint et se redressa un peu. Prenant le temps de réfléchir, il prit une grande bouffée d'air :

    ▬ « La guilde d'exploration de Teriel fête ses 300 ans ce mois-ci. Cette guilde existe donc depuis trois siècles et a toujours permit de découvrir de nouvelles iles, perdues, un peu à l'abandon, pour en découvrir toutes les richesses qui s'y trouve. Ils prévoient un grand concours, où n'importe qui peut s'inscrire du moment qu'ils n'ont pas peur de l'aventure. On partira pour plusieurs jours découvrir une île dont on en ramènera tout ses secrets. L'exploration la plus originale et la plus pertinente remporta un prix, dont je te laisse le mystère. » Klaus avait les yeux brillant, pleins de malices. Il avait parler de ça, longtemps il a permit à cette guilde de continuer en offrant quelques joyaux leur permettant de subvenir aux voyages. Cet évènement l'avait tout de suite intéressé. « Je serais chef d'équipe, mais il y aura aussi des personnes importantes comme, si mes souvenirs sont bons, la femme du roi d'Okleb, le second de l'empereur de Kwaïdan, ainsi que l'un des gardes de Solorin. Mais je n'ai pas encore eu assez d'information à ce sujet. » L’événement pouvait être en effet très important; chacun pouvait devenir en ce jour un grand explorateur. Klaus était fier de présenter tout ceci à la petite Reina, ainsi installée dans sa chaise face à lui. « Tu pourras rejoindre l'équipe que tu souhaites. Pour l'inscription je peux le faire à ta place, il me suffit juste de ton nom, ton adresse et de ton âge. Rien de plus rien de moins. »

    Bon. Venant de Klaus ça ne l'était pas, mais on aurait presque dit du forcing. Allez viens, lance toi dans l'aventure. Mais c'était bien l'une des premières à qui il en parlait autant. Klaus appréciait déjà beaucoup Reina, ce qui lui semblait étonnant, elle avait sans doute un grand pouvoir d'attraction caché au plus profond d'elle, quelque chose comme ça. En tout cas la suite allait sans doute devenir intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé Dim 22 Fév - 14:02



    C'est fou comment l'homme savait attiser ma curiosité. En même temps, je souhaitais de tout mon cœur pouvoir partir à l'aventure un jour... Découvrir plein de nouvelles choses, m'instruire quoi. Je le regardais avec intérêt, buvant presque ses paroles. Wouah, même la femme d'un roi ? Cela devait donc être encore plus important que je ne le pensais.

    Ceci dit, est-ce que cela ne gênerait pas mon travail ? Car, il ne fallait pas que j'oublie que je devais aussi reproduire la carte du monde sur le globe se trouvant au-dessus de ma tête. Mais au final, s'il me le proposait, c'est que je pouvais à accepter sans me soucier du reste non ?

    Tournant la tête vers kamui - qui avait finis par se coucher par terre -, je le regarda avec attention. Mes yeux se plongèrent dans ceux de mon alter égo et finissant par hocher la tête, je demanda à Klaus.

    "Cela se déroulerait quand précisément et sur combien de jours ? Parce que j'aimerais bien y participer en effet, mais vous m'avez aussi donné un travail à faire... J'aimerais savoir si je dois essayer de m'avancer le plus possible."

    En tout cas, sans m'en rendre compte, il avait réussi son coup le monsieur. Ou alors, j'étais juste trop prévisible et facilement manipulable. Alalala, faudra que j'essaye de me remettre en question un jour. En fait... Non, pas pour le moment. Trop chiant et certainement trop long.

    Quittant mon siège, je longeai la table, ma main appréciant le contact du bois. Mon regard se promena sur un peu tout avant que je m'arrête face à une armoire remplie de livre.

    "C'est impressionnant de voir autant d'ouvrages... Je crois qu'Ignacio a dû devenir hystérique s'il a pu pénétrer dans cette pièce."

    Avais-tu omis de lui dire que tu le connaissais ? Bah, au moins maintenant, c'est réparé... Je le pensais sincèrement, car bien que j'aime lire et autres choses, Ignacio, c'était pire. En fait, ce n'était même pas la peine de lui parler s'il était plongé dans un livre. Pouffant intérieurement, j'ajoute finalement.

    "Klaus, j'accepte votre offre de participer à l'événement. Je sais que je n'aurais certainement pas d'autres occasions comme celle-ci."

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Re: Une invitation surprenante. [pv Klaus] fut rédigé

Revenir en haut Aller en bas
 

Une invitation surprenante. [pv Klaus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une invitation surprenante. [pv Klaus]
» Une découverte surprenante
» L'invitation de Mermoux et Jim
» Surprenante découverte !
» Invitation de bapteme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D R I F T :: TERIEL :: L'îlot sacré :: Le château-