AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 remember when Δ shahdee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Âge : trente-sept ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Alter ego : un guépard répondant au nom de « dagger »
Messages : 192
Date d'inscription : 18/01/2015

remember when Δ shahdee fut rédigé Mer 4 Fév - 9:50

REMEMBER WHEN
shahdee & sad
musique - Des légendes racontent qu'une étrange fleur pousse dans le désert du Royaume. Ce genre de légendes dont tu n'as que faire, pour le peu que tu t'intéresses à la botanique, à la faune ou à la flore. Mais parfois pour atteindre le coeur des femmes, il faut ce qu'il faut. Et pas n'importe quel coeur ; celui de ton épouse déjà atteint il y a de cela de nombreuses années. Une flamme qui s'épuise est perdue à jamais, n'est-ce pas ? C'est dans un soupir pourtant que tu oses espérer le contraire car, en ce jour fabuleux, tu comptes bien la reprendre dans tes filets. Par amour ou tout simplement par égocentrisme, on ne saisit jamais vraiment tes intentions : simple baratineur ou véritable amoureux ? Le mystère persiste mais on ose croire que tu n'es pas totalement un personnage aussi exécrable.

Vous vous êtes alors engagez dans les plaines sableuses d'Okleb : le désert. Deux chameaux vous accompagnent, la brise chaude maladive est désagréable mais c'est le moins que tu puisses faire pour récupérer Shahdee, après tout.
Comme un gosse, tu souris : tu pars à l'aventure, sans gardes, sans Bilal, sans personne. Juste avec ta tendre. Pas si tendre que ça. D'un geste brusque tu te retournes vers elle, posant tes mains robustes sur ses frêles épaules.

- Tu vas voir, je vais TROUVER cette fichue fleur. On dit qu'elle est blanche et s'illumine la nuit, comme par magie. Et moi, Saad Dahaka, sultan d'Okleb, je t'en fais la promesse.

Tout fier de ton maigre discours, tu saisis sa main avant d'y déposer un baiser volatile. Ce genre de geste que tu fais communément avec les femmes que tu souhaites t'accaparer - et ça marche. Mais pas avec Shahdee. Shahdee, elle est forte, très forte. Et c'est peut-être ce qui t'a poussé à ne pas abandonner, car cela a toujours représenté pour toi, non seulement un challenge, mais aussi un moyen pour que tu réalises à quel point tu peux aimer véritablement. Triste histoire, car aujourd'hui, c'est elle qui te rejette - ou peut-être que tu la rejettes toi-même, sans véritablement savoir pourquoi. Peut-être l'égocentrisme, encore et encore.
Saad, l'éternel immature. Prêt à changer ? Qui sait.

_________________
merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : t-trente... six...
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Alter ego : pracaxi le suricate
Messages : 45
Date d'inscription : 01/02/2015

Re: remember when Δ shahdee fut rédigé Mer 4 Fév - 19:11

it used to be just me and you
ft. Saad

L'atmosphère étouffante d'un endroit pourtant si vide. Le soleil agressif qui parait assez proche pour nous faire rejeter toute eau de notre corps par désagréables coulées. Un endroit démuni de vies si ce n'est pas pour le monde entier qui vit sous ce sable cramé au soleil. Ma foi, je m'étais déjà aventuré dans ces plaines pas si plates que ça. Il y'a de cela des années, avant mon entrée à Marsia, j'avais déjà sentit le désert crouler sous mes pieds pendant de longues heures, des jours.  C'était avec mon frère et ce jour-là, je m'étais juré par Solorin que je n'y remettrais plus jamais les pieds. Ah ! Ma gorge est nouée par la déshydratation, mais si j'avais pu, j'aurais déjà crié au diable de venir chercher cet homme immoral qui me sert d'époux et de roi à Okleb.

Cette histoire de fleur. J'avais presque été charmée à l'idée de recevoir ce genre de présent, mais j'aurais aimé la recevoir seulement, et non pas allé à sa recherche. C'est comme acheter un cadeau d'anniversaire et demander au concerné de nous accompagner. C'est exactement ça. Alors, je me retrouve enfouie de la tête au pied sous plusieurs couches du meilleur coton que j'ai pu demander, ne laissant aucune trace de peau à la merci de cet astre de chaleur, si ce n'est pour mon visage et mains. J'observe Saad me baiser la main, acte qui m'aurait fait palpiter il y a bien des années, mais qui en est devenu presque futile quand je l'imagine faire de même à toute femelle sur qui il pose le regard.

Je reprends possession de ma main et continue la marche vers nulle part, sur ce sable infini et épuisant pour mon pauvre petit corps. « Si les pauvres d'Okleb recevaient un joyau gris à chaque fois que tu fais ce genre de promesse saugrenue, ils seraient déjà bien plus riches que nous, mon cher Sultan. » Oui les pauvres, encore les pauvres. Je n'étais pas prête à me lancer dans une conversation à ce sujet, pas dans de telles conditions, sinon Saad finirait probablement vidé d'énergie vitale à pourrir au milieu du désert pendant que moi je... je... Zut. Mais disons qu'un message subliminal de temps en temps pour lui titiller l'esprit n'est pas de refus.

« Ma foi, Saad, » je croise les bras, fixant les mirages dans l'horizon. « si on la trouve cette fleur, tu auras peut-être le droit à quelque chose de ma part également. » J'avais peut-être seulement besoin de savoir jusqu'où il irait pour moi.


_________________


SOUTENEZ COUSCOUS ROYAL POUR UN COUSCOUS AVEC LES BOULES DU ROI:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : trente-sept ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Alter ego : un guépard répondant au nom de « dagger »
Messages : 192
Date d'inscription : 18/01/2015

Re: remember when Δ shahdee fut rédigé Jeu 5 Fév - 8:00

REMEMBER WHEN
shahdee & sad
musique - ... ils seraient déjà bien plus riches que nous, mon cher Sultan. Ah, la répartie de Shahdee qui agit comme le venin d'un cobra : rapide et efficace. Tu es pourtant habitué à ces petits pics ici et là qu'elle s'amuse à te lancer - sans doute en guise de vengeance, ah les femmes - mais cela n'a jamais empêché ton petit coeur de se serrer à chaque fois. Tu avales ta salive, ta gorge est sèche, mais tu te contentes de sourire comme un idiot. Ces grands sourires abrutis que tu peux offrir à n'importe qui, comme si cette fichue expression est calquée sur ton visage. Tu fais comme si tu ne comprends pas où elle veut en venir, Shahdee a toujours été trop bonne, trop généreuse, trop altruiste. Mais quelque part, tu es fier qu'elle soit devenue une Dahaka rien que pour pouvoir réparer tes nombreuses erreurs - soit au moins une fois par jour quand Bilal n'est pas dans le coin. Tu hausses mollement les épaules, fixant cet horizon ensablé. Dire qu'il te faudrait d'un geste de bras pour te frayer un chemin dans le sable, ce pouvoir que Solorin t'a offert lors de ta naissance. Si on la trouve cette fleur, tu auras peut-être le droit à quelque chose de ma part.

Et ta réaction ne fut pas plus admirable que celle d'un chien : si tu pouvais remuer la queue, tu le ferais. Tu te contentes pourtant d'avoir une petite étoile dans l'oeil qui illumine ton regard. Autant le dire de suite ; tu fais parti de ces hommes - goujats ? - qui se sentent d'autant plus motivé à faire plaisir à quelqu'un lorsqu'une récompense se cache derrière.
Tu fais presque un bond sur place avant de te planter devant ta femme, un sourire on ne peut plus marqué sur tes joues.

- C'EST VRAI ?! QUOI QUOI ? Dis-moiiiiiiiiiii ma tendre reine ! Tu l'attrapes par les hanches et la serre contre toi. L'image de Shahdee te rejetant encore te revient soudainement à l'esprit : il vaut mieux anticiper. Tu reprends tes distances, éclaircis ta gorge et reprends d'une voix virile et affirmée : Euh je veux dire. Oui. Oui. Enfin tu n'es pas obligée, je ne fais pas ça dans le but d'avoir une récompense. Ts.

D'un pas affirmé, tu mènes la route aux côtés de Dagger avant de lancer ton poing vers l'avant comme si tu partais à l'aventure - ce qui n'es pas totalement faux en soit, tu ne te défais jamais réellement de ta garde. Fixant ton alter ego du coin de l'oeil.

- ALLEZ DAGGER, VA CHERCHER CETTE FLEUR AVEC MOI !

Le fauve t'adresse un regard de désapprobation tandis que tu peux deviner ce à quoi il pense. Attendez ça doit être quelque chose comme...

Pourquoi t'es con Saad ?

Argh. Echec. Même ton alter-ego en est arrivé à un point où il te juge. Tu frottes l'arrière de ton crâne et te retournes vers Shahdee, riant nerveusement.

- Ahahahahha. Après c'est bien les balades dans le sable... REGARDE TOUT CE QU'ON PEUT FAIRE !

Tu te mets à genoux au sol et commence à chercher à faire un château de sable. Non, ok : juste un tas de sable. Tu fronces les sourcils. Pourquoi CA NE MARCHE PAS ?! Il faut de l'eau, je crois... RAH MERDE. Tu fais un petit geste de la main et - soit béni Solorin et ses pouvoirs - un mini palais de Marsia pas plus grand qu'un chat se forme devant tes pieds.
Tu souris, fier de toi, mais Shahdee n'en a sûrement rien à foutre. POURTANT TU AURAIS PU ETRE UN ARTISTE.

Bon la vérité c'est que tu ne savais absolument pas quel chemin prendre alors que vous aviez déjà entamé votre route dans le désert d'Okleb.

_________________
merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : t-trente... six...
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Alter ego : pracaxi le suricate
Messages : 45
Date d'inscription : 01/02/2015

Re: remember when Δ shahdee fut rédigé Jeu 5 Fév - 19:10

it used to be just me and you
ft. Saad

Bon peut-être que j'aurais dû m'abstenir de ce besoin et ne pas chercher où sont ses limites pour moi. Parce que voilà, je ne le déteste guère. Je l'aime le roi, d'un amour qui faiblit toujours un peu plus, surtout quand je suis la première à témoigner de ses idioties et maladresses, mais un amour qui m'a été gravé il y'a bien trop d'années déjà pour m'en débarrasser aussi facilement. Mais il a tendance à vite m'agacer, comme là maintenant tout de suite. Je suis sur le point d'imploser à cause de cette chaleur qui me monte à la tête et il faut que Saad vienne y ajouter son grain de sable avec un comportement bien loin de celui d'un homme de trente-sept ans. Ah, trente-sept ans déjà et toujours aussi irréfléchis. Peut-être que c'est sa chevelure violine qui empêche le développement de son cerveau...

J'ai dit peut-être, de toute façon. Je n'ai rien à lui offrir, lui qui possède déjà tant. Si j'ai des offrandes à faire, ce n'est surement pas à quelqu'un qui a bien plus que le nécessaire. La seule chose en ma possession qui puisse potentiellement plaire à Saad est mon propre corps. Mais il peut toujours se toucher, lui et ses femmes par millier dès qu'il lève les draps. Pas étonnant que les rois aient toujours un lit qui fait les trois quarts de leur chambre. Un rire nerveux m'échappe alors que mon tendre époux fait mumuse avec son alter-ego. Pauvre bête.

Je déteste le sable, vraiment. C’est stupide, et ça ne sert à rien. Non, je ne dis pas ça seulement parce que c’est le pouvoir et presque la propriété de Saad mais… enfin, peut-être que si. J’arque un sourcil à la vue de son petit chef d’œuvre à même le sol et m’accroupie à ses côtés. « Pas mal. » Construis-en toi un taille réelle comme ça tu peux vivre indéfiniment au milieu du désert, j'avais envie de lui dire, mais son sourire d'enfant hébété me fait toujours un effet. « Tu sais, tu devrais organiser un concours de châteaux de sable à Marsia. Comme ça les habitants se diront que leur roi est un idiot, mais qu’au moins il organise des événements pour la vie de la ville. Le gagnant aura le droit de passer une nuit avec moi. » La chaleur m’avait ôté quelques neurones, j’avoue.

J’ai comme une sensation bizarre qui me remonte le corps. Ca me chatouille et c’est plutôt désagréable. Non, pas de la gerbe, un suricate. Mon alter-ego se faufile un chemin hors de mes habits – parce que oui le pauvre j’avais décidé de le protéger en le foutant quelque part entre deux couches de coton – et s’écrase sur le château sableux de Saad. « Apparemment Pracaxi aime pas l’idée. »


_________________


SOUTENEZ COUSCOUS ROYAL POUR UN COUSCOUS AVEC LES BOULES DU ROI:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : trente-sept ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Alter ego : un guépard répondant au nom de « dagger »
Messages : 192
Date d'inscription : 18/01/2015

Re: remember when Δ shahdee fut rédigé Mar 10 Fév - 21:48

REMEMBER WHEN
shahdee & sad
musique - Le gagnant aura le droit de passer une nuit avec moi. C'est comme si un radar venait de s'activer dans ta petite caboche : tu relèves le menton soudainement, sourcils froncés et lèvres pincées, ce petit air boudeur qui se dessine sur ton visage ne fait qu'enfoncer ton immaturité jusqu'à ce que ce fichu alter ego de ton épouse finisse par détruire ton oeuvre. Il n'en faut pas moins pour te mettre en colère et, te levant d'un bond, tu le foudroies du regard. Sale bestiole. Une chance que Dagger ne soit absolument pas comme ça - ou plutôt, disons simplement qu'il est occupé à te juger de loin.

Tu étais un adepte du "faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais". Si tu pouvais te permettre d'aimer et toucher toutes les femmes de ce Royaume, l'inverse n'était pas possible. Et surtout lorsqu'il s'agit de ta douce. Oui, ta douce, j'insiste. Tu n'es pourtant pas si bête que tu en as l'air : il est évident que la première dame Dahaka soit allée voir ailleurs pendant que tu batifolais joyeusement avec d'autres jeunes femmes - proies, victimes, bref un tas de sobriquets existent concernant les personnes qui t'entourent.
T'es tellement aigrie maintenant qu'aucun homme ne voudrait de toi... avais-tu eu envie de lancer en guise de revanche. Dommage que tu sois encore fou d'elle, quelque part.

- Moi vivant, jamais un autre homme ne te touchera.

T'as cet air sérieux qu'on les hommes lorsqu'ils veulent faire peser leur dominance. Tu t'approches d'elle et tu plantes tes grands yeux dans les siens. T'as arrêté de sourire, t'as presque le visage d'un type qui veut plus de mal que de bien, tu dégages ce quelque chose qu'on voit pas tous les jours chez toi.

- Tu m'appartiens.

Jaloux, capricieux, éternel enfant.
Tu tournes tes talons et tu reprends ton sourire idiot, bras écartés, respirant l'air aride du désert.

- Aaah, bon sérieusement, il est temps d'y aller, prenons nos chame-

Tu regardes autour de toi. De vous.

- ... Shahdee, où sont partis les chameaux... ? Tu paniques. SHAHDEE LES CHAMEAUX ONT DISPARUS ?!

Ah, quel homme.

_________________
merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : t-trente... six...
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Alter ego : pracaxi le suricate
Messages : 45
Date d'inscription : 01/02/2015

Re: remember when Δ shahdee fut rédigé Mer 11 Fév - 19:39

it used to be just me and you
ft. Saad

Son changement de comportement m’avait presque fait peur parce que je n’avais plus l’habitude de le voir autre que dans sa peau de gosse qui veut se faire croire innocent pour toutes les sottises qu’il a fait. Je n’avais même plus l’habitude de regarder son visage tout court, sachant que mon inconscient pourrait vite prendre le dessus et lui faire des mauvaises choses, comme le déraciner de sa belle chevelure violine pour en faire la tapisserie de ma salle de bain, par exemple.

Mais voilà, quand il plonge son regard dans le mien, je n’ai pas d’autre choix que de résister et de fondre sous ses mots. Fondre, juste à cause de la chaleur, autrement j’ai toujours besoin de preuves quant à ses dires. Il aura beau me dire ça, le soir même il est encore étouffé sous les poitrines de six, sept, huit gazelles différentes.

Un soupir de soulagement m’échappe alors qu’il s’éloigne de nouveau. Sa fleur, on doit aller chercher sa fleur imaginaire et sortir de ce désert dont les mirages me donnaient des haut-le-cœur. On aurait dû aller chercher sa fleur, mais voilà que le sultan se retrouve au cœur d’une énième bêtise.

« Saad… » J’ai comme un moment d’hésitation, et regarde autour de nous pour la énième fois. « C’est pas drôle, sort les chameaux d’où tu les as caché. » Mais oui, ça devait être de sa faute, c’est toujours de sa faute.

Je pose mon regard de désespoir sur le sien. Non, il a trente-sept ans, il est quand même un minimum réfléchit. « Saad… les chameaux… ils avaient les provisions, ils avaient l’eau… On est fichus, on va mourir ici mangés par des monstres qu’on voit que dans les livres, ou par nos propres alter egos… » Ma voix est rouée, desséchée… juste quand je commençais à me déshydrater, ça tombe bien hein ?

Je me précipite face à Saad et lui agrippe le bras des deux mains, le secouant légèrement. « Mais tu laisserais quand même pas ta femme mourir avant toi, hein ? Tu me laisseras te manger une main ou deux au moment du dîner, hein ? » Des situations extrêmes avaient déjà commencés à m’envahir l’esprit. ‘Le Roi et la Reine d’Okleb ont fini leur vie dans un désert, à la recherche d’un trésor, parait-il’ c’est ce qu’on pourra lire dans les livres d’histoires à compter de la semaine prochaine.

_________________


SOUTENEZ COUSCOUS ROYAL POUR UN COUSCOUS AVEC LES BOULES DU ROI:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : trente-sept ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Alter ego : un guépard répondant au nom de « dagger »
Messages : 192
Date d'inscription : 18/01/2015

Re: remember when Δ shahdee fut rédigé Lun 16 Fév - 15:58

REMEMBER WHEN
shahdee & sad
musique - (HRP : j'ai galéré pour retrouver cette musique, j'ai dû passer par le côté sombre de youtube avec des danses du ventre et tout, bref) Ils avaient les provisions, ils avaient l'eau. QUOI. POURQUOI. POURQUOI ?! Tu commences à te dire que le ciel t'en veut, tu tombes pratiquement à genoux, les mains plaquées sur le sommet de ton crâne prêt à pousser un gémissement de désespoir. Mais non. Non. Tu dois paraître cool devant ta dame, comme tu l'as toujours fait. C'est comme ça qu'elles aiment les hommes après tout : forts et puissants avec une touche sensibilité. Tu te racles la gorge et tu me laisseras te manger une main ou deux au moment du dîner, hein ?

- Oui, oui, ma dou- QUOI NON ATTENDS CA VA PAS T'ES FOLLE ?! Heureusement que tu as détaché ton regard de sa poitrine pour te reprendre et ne pas la laisser te dévorer - tu sais bien qu'elle en serait capable, et pas dans le sens sexuel du terme malheureusement. Ces chameaux n'ont pas pu partir bien loin voyons, et puis quelle idée de mettre nos ressources sur leur dors, sérieusement...

Tu lâches un long soupir et t'essayes d'avoir l'air étrangement détendu - faut dire que tu ne sais pas comment réagir dans ce genre de scénario. T'es plutôt quelqu'un d'optimiste. Pour toi, la mort elle est lointaine, elle t'atteindra sans doute jamais, t'es un sultan immortel et imbattable. Dommage que ton corps ne fonctionne pas de cette façon et commence déjà à s'assécher.

- CHAMEAUUUUUUUUUUUUUUUUUUX ?! OU VOUS ETES MES BEBES ?! Tu hurles à pleine voix mais tes mots finissent par s'envoler dans la brise chaude du désert. Ah, c'est bien ta veine. On mangera ton rat, c'est pas grave.

Ou suricate, c'est pareil. Tu souris en coin et puis tu t'exclames à nouveau :

- AU PIRE ce n'est pas si grave hmmm ? Ca ajoute un peu de piment et puis... Tu tournes tes talons sur le sable et retourne vers ta douce, saisissant son menton entre tes doigts ; c'est juste toi et moi à l'aventure, ça aurait pu être pire, non ?

Quand soudain...

_________________
merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Dieu-Roi

Âge : immortel
Orientation sexuelle : asexuel
Alter ego : aucun
Messages : 68
Date d'inscription : 27/11/2014

Re: remember when Δ shahdee fut rédigé Lun 16 Fév - 15:58

Le membre 'Saad Dahaka' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'périp. okleb' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drift.forumgratuit.eu
avatar


Âge : t-trente... six...
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Alter ego : pracaxi le suricate
Messages : 45
Date d'inscription : 01/02/2015

Re: remember when Δ shahdee fut rédigé Ven 27 Fév - 0:01

it used to be just me and you
ft. Saad
(hrp: pardon pour ce soudain retard also j'apprécie ton effort pour trouver des musiques huhu ça m'inspire)

C’est drôle de voir mon époux paniquer. Je prends un plaisir fou à entendre sa voix s’élever de surprise et ses grands yeux fixant l’horizon en essayant de trouver les chameaux portés disparus. Ah, laisse tomber ils se sont fait manger par le soleil, c’est tout. On va pas tarder à se désintégrer sous cette lourde chaleur non plus. J’aurais dû faire une lettre à ma famille et leur céder mes richesses. J’aurais dû révéler à la populace d’Okleb le secret du couple Dahaka et on aurait eu quelqu’un pour reprendre le flambeau royal. Non, j’aurais pas dû suivre cet attardé, c’est tout.

Et puis j’ai envie de fondre les yeux de Saad aussi dorés que son sable. « C’est déjà un enfer avec toi. » Je lui susurre amoureusement près de l’oreille, m’éloignant avec un ricanement. Et puis pendant quelques secondes, c’est l’éclipse solaire. Je gémis de plaisir à cette soudaine fraicheur venant de l’ombre au-dessus de nos têtes. « Pourquoi est-ce qu’il y’a soudainement de l’ombre ? » Je dis d’une voix presque basse, me rapprochant discrètement de mon époux. Non, je n’ai pas peur, c’est des mesures de précautions.

C’est maintenant une sueur froide qui perle sur la peau de mon visage. Non, je n’ai pas peur. Ça ne peut pas être si horrible que ça, au beau milieu d’un désert. Alors je lève les yeux pour rencontrer notre nouveau compagnon, la chose qui avait probablement éclipsé nos chameaux dans une autre dimension : son gosier. Je flippe. « DOUX SOLORIN ET PAR TOUTES LES DIVINITES PRESENTES DANS CET UNIVERS. OH MERDE. » J’ai comme une envie de me frapper la bouche pour avoir sortie une telle vulgarité, mais j’ai les mains fermement accrochées au bras de Saad, prêtes à déchirer le tissu.

L’ombre persiste, le bipède toujours assit à quelques mètres de nous et pourtant sa tête juste aux dessus des notre. Ses yeux pétillent d’une envie, d’une faim. « Saad Saad Saad Saad Saad Saad. » Ceci était censé construire une phrase, mais le regard fixé sur celui de la bête, j’ai dû mal à faire fonctionner mon cerveau. Ma voix est basse, comme si j'avais peur que le dragon m'entende et déchiffre mes paroles. Je rebaisse le regard vers mon époux, les yeux humides et presque suppliants. « Saad je te l’ai dit on va mourir et ont n’aura pas pu faire l’amour comme des fauves une dernière fois. » Oui, c’est l’heure des aveux alors oui, je suis en manque. En manque de Saad, même. Je n’avais pas fait le compte, mais ça faisait bien trop longtemps que je n’avais pas fait autre chose que dormir dans un lit. Ma foi, je pose ma main sur l’épaule de mon époux et essuie une de mes larmes invisible. « Je suppose qu’on ne se reverra plus jamais puisque tu iras en enfer après avoir été digéré, et que moi je vise le paradis. Allez, tchuss ! » et puis je me met à courir après avoir fait mes adieux à Saad.

_________________


SOUTENEZ COUSCOUS ROYAL POUR UN COUSCOUS AVEC LES BOULES DU ROI:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Re: remember when Δ shahdee fut rédigé

Revenir en haut Aller en bas
 

remember when Δ shahdee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Robert Pattinson et Emilie De Ravin dans "Remember me" (2010)
» Clermont - Remember Museum
» Remember Austen RPG
» (Clip) EI - Remember
» EI - Remember

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D R I F T :: OKLEB :: Autres lieux :: Le désert-