AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You've met with a terrible fate, haven't you ? ─ Shéhérazade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Âge : 29 ans
Alter ego : Sun-Mu, un panda roux
Messages : 9
Date d'inscription : 30/01/2015

You've met with a terrible fate, haven't you ? ─ Shéhérazade fut rédigé Ven 6 Fév - 13:50

Le bidonville de Marsia était plus ou moins le lieu de résidence de Shu. Du moins, c'était là qu'il allait quand il ne trouvait pas mieux, ce qui devenait de plus en plus rare : sa côte de popularité dans les villes autres que la capitale avait un peu grimpé ces dernières années, sans doute grâce à son originalité et sa fraîcheur kwaï. Les gens semblaient apprécier ça ici. D'autant plus qu'ils n'avaient, pour la plupart, jamais vu un dragon serpent de leur vie : ce vieux compagnon lui était resté fidèle et dévoué malgré son exil de Kwaïdan.

Shu se faisait toujours remarquer quand il venait ici. Son costume n'était pas celui d'une personne démunie, bien au contraire. Mais il y avait beaucoup de choses que personne ne savait à son sujet, et qu'il comptait bien garder pour lui. Il s'était construit une grande cabane en bois, avec l'aide de Sun-Mu, qui avait presque du charme au milieu de cette décharge.

Sur le chemin, il remarqua qu'il y avait de l'agitation près d'une petite maison : un groupe de types, apparemment peu scrupuleux, harcelaient une petite famille pauvre qui vivait ici. À voir leur uniforme, il y avait fort à parier que ces hommes étaient des soldats, armés et pas vraiment d'humeur à plaisanter. Sun-Mu eut un petit frisson, perché sur son épaule, et se mit à grogner. Shu n'était pas du genre chevalier servant toujours prêt à aider son prochain, mais il n'appréciait pas beaucoup que l'on s'en prenne ainsi à des gens désarmés et démunis. Sans gêne, il passa au milieu du groupe de soldats et les bouscula nonchalamment en continuant son chemin comme si de rien n'était. L'un d'eux devint soudain particulièrement agressif et jugea bon de brandir son sabre dans sa direction et de lui donner un violet coup dans le bras, qu'il eut le réflexe d'éviter, mais pas assez rapidement : son sang commença à s'écouler abondamment sur son bras, dévorant le tissu noir qui le recouvrait.

Tous ceux qui avaient assisté à la scène l'observait en écarquillant les yeux. Voir du sang vert, ce n'est pas commun, il faut l'avouer, encore plus lorsque celui-ci est suffisamment acide pour dissoudre ainsi les tissus.

Sans réfléchir, Shu prit la fuite. Dans ce genre de situation, il ne savait pas quoi faire de plus. Il se réfugia dans un coin du bidonville, qu'il croyait à l'abris des regards, et passa sa main sur sa blessure. Son gant se dissout en quelques secondes au contact de son sang. Il n'y avait qu'à attendre que la blessure se referme, aucun bandage ne pouvait panser ses plaies sans être détruit.

Ce pouvoir qui lui avait été donné était plus une malédiction qu'autre chose.
À croire qu'une entité divine avait souhaité le punir avant l'heure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : Inconnu
Orientation sexuelle : Inconnue
Alter ego : Mort
Messages : 31
Date d'inscription : 01/02/2015

Re: You've met with a terrible fate, haven't you ? ─ Shéhérazade fut rédigé Sam 7 Fév - 19:12

You've met with a terrible fate, haven't you ?
Shu Fang
feat.
Zad


 

 



 

 

Dans un endroit ou l'on est pas censé se trouver, derrière un masque qui cache la vérité, c'est ça, le poison de Marsia. Un jeu de menteurs, un monde de lâches pantins qui n'osent dire la vérité de peur de finir décapité. Δ



De l'argent partit en fumée. » Elle croqua dans sa pomme, la pointe de sa lame piquant le dos de l'inconnu. « Un si beau tissu de Kwaïdan ruiné par un si puissant pouvoir.. J'hésite entre être admirative ou pleurer. »

Shé à Okleb ! Shé dans son pays natal, Shé dans cet endroit dont elle a tout oublié. Ceux du vaisseau auraient ouverts de grands yeux à entendre ça, et ne l'auraient pas cru. Voir pire : ils auraient voulu l'accompagner. Lui servir de soutient moral, lui dire des phrases toutes faites. Tel un cortège inutile, ils l'auraient menée à Congshi d'où ses tatouages sont originaires, et l'aurait observée, dévisagée, épiée jusqu'à ce qu'elle craque en sanglots. Jusqu'à ce qu'elle trouve dans le sol poussiéreux une quelconque poupée, et qu'un souvenir se ravive, là sous leurs yeux, et que la si forte Zad ne soit plus qu'un petit tas de pleurs et de reniflements. Oh, et ils se seraient sentit si importants, si fiers d'eux, ceux de son équipage. Ils lui auraient tendu un mouchoir, apporté de quoi boire pour la calmer, avant de vouloir lui arracher jusqu'à la moindre parcelle de sa vie passée.

Tournant autour de l'inconnu, sa lame toujours menaçante et brandie droit sur lui, Shé ne vit rien de son visage, si ce n'est l'étrange masque noir qu'il portait. En plus de ses vêtements qui hurlaient le fait qu'il n'était pas d'ici, cette chose était une preuve de plus qui prouvaient là une fuite. « Tu dois suer en dessous avec cette chaleur.. Enlève ton masque pour voir ? » De nouveau, elle pris une bouchée de sa pomme. Ne pas vouloir montrer son visage pouvait être compréhensible pour quelqu'un ne souhaitant être reconnu, mais sur Okleb, il y avait bien d'autres manières de le faire avec quelques bandes de tissu à la place de ce que l'étranger arborait.

Alors elle ne leur avait rien dit, si ce n'est qu'elle avait quelques affaires à payer, quelque part. On ne pouvait faire plus flou, mais Zad savait qu'ils n'oseraient lui poser de question. Quant à Thorkel, un clin d’œil et la promesse de lui ramener de l'or avaient été suffisants pour que le capitaine la laisse partir. Loin d'aller dans son village présumé natal, ce fut à Marsia que la pirate se rendit. Ses affaires prirent un peu plus de temps que prévu, et elle du passer la nuit dehors. Les bidonvilles, bien que malfamés, avaient été un endroit tout désigné pour elle. Contrairement aux autres, Zad savait très bien manier des armes qui ne la quittaient pas, et si l'un de ces pauvres essayer de la toucher, ils n'obtiendraient que de la fumée.. Et un coup bien placé. Comme tout le monde ici, la jeune femme souhaitait partir de ce lieu au plus vite, et moins elle s'attirait de problèmes, mieux elle se portait. Thorkel et les siens lui manquaient déjà, d'une certaine manière, et elle ne voulait pas perdre son temps à s'intéresser aux problèmes du bidonville.
Alors quant elle vit des soldats abuser de leur pouvoir sur un groupe de malfamé, c'est tout juste si son regard s'attarda sur l'agitation. Enlevant la peau de sa pomme du bout d'un couteau, Zad était en vérité plus concernée par la mouche qui tournait autour d'elle et du fruit que des cris juste à côtés.

Avant que les cris laissent place au silence, voir même à un hoquet de surprise. Le regard doré de la pirate glissa du fruit à l'inhabituelle tournure des choses, et elle le vit. Sa promesse de trésor à Thorkel, sa raison d'être à Okleb, oui, devant ses propres yeux se tenait un lingot sur pattes. Un lingot au sang vert. Vert Précieux liquide qui, non content d'être étrange, rongeait le tissu dont était habillé - non, couvert - l'inconnu. Si elle n'avait pas eu le temps ni de voir son visage, ni de comprendre comment est-ce que cela s'était produit, Zad avait cependant compris qu'il ne fallait pas laisser partir une si belle chose. Transformant son corps en fumée, elle se laissa porter telle une brise derrière les pas rapides de l'étranger.
Avant de se matérialiser derrière lui.

« D'après toi, je pourrais tirer quel prix d'une personne qui peut détruire tant de choses simplement en s'écorchant la peau ?  »

© Gasmask



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 29 ans
Alter ego : Sun-Mu, un panda roux
Messages : 9
Date d'inscription : 30/01/2015

Re: You've met with a terrible fate, haven't you ? ─ Shéhérazade fut rédigé Sam 7 Fév - 21:35

Il sentit immédiatement la soudaine présence de l'inconnu derrière lui, ainsi que la lame tranchante pointée dangereusement dans son dos. C'était prévisible, et c'est pour cela qu'il faisait attention à ce que personne ne découvre son secret : c'était le genre de truc qui attirait tous les bandits et les profiteurs. Le commerce d'êtres humains, c'était moche, mais ça se faisait. Shu resta de marbre, immobile, la main toujours posée sur son bras où le sang s'écoulait de moins en moins.

Quel sombre abruti dépenserait des joyaux pour une telle malédiction ?

Un sourire étira légèrement ses lèvres, invisible derrière son masque sombre. Il le savait, que son sang empoisonné était très convoité. Dieu seul sait quel genre d'usage tous ces malhonnêtes voulaient en faire. Shu s'en fichait, tout ce qu'il savait, c'est que sa vie en dépendait. Et il ne tenait pas à la perdre si bêtement après s'être battu pendant toutes ces années.

Impossible d'atteindre son katana, qui était sagement dissimulé sous son voile. S'il faisait le moindre geste suspect, qui sait ce que la fille derrière lui ferait. Enfin, il avait estimé que c'était une fille à sa voix, mais il n'avait même pas entrevu son visage une seconde. Il était plutôt en mauvaise posture, il faut bien l'avouer, mais ça ne l'empêchait pas d'affirmer son habituelle désinvolture.

Vous me rencontrez là échoué au milieu d'un bidonville et blessé, et votre seule préoccupation est le prix que vous tirerez de ma personne après m'avoir capturé et vendu. Il énonçait cela comme un fait tout à fait banal, articulant bien ses mots, sans montrer aucun signe d'animosité. Vous m'en voyez flatté, mais je crains de ne pas être d'accord avec cette transaction.

Il tourna brusquement la tête dans sa direction et l'observa longuement, de haut en bas. Difficile de déterminer qui elle était. Certainement pas une honnête citoyenne. Personne n'était honnête dans ce pays de toute façon. Sa main quitta son bras ensanglanté, attrapa le pommeau de son katana. Arme dégainée, il eut soudain un flash et s'aperçut que le sang qui restait sur sa main commençait à ronger le tissu épais qui recouvrait la poignée de l'arme et il la lâcha au sol. Et le voilà totalement désarmé. Et merde.

Ca arrive même aux meilleurs de foirer, un jour ou l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Re: You've met with a terrible fate, haven't you ? ─ Shéhérazade fut rédigé

Revenir en haut Aller en bas
 

You've met with a terrible fate, haven't you ? ─ Shéhérazade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le prochain Doc Fate (possible Spoil)
» Pourquoi la vie est elle si terrible avec moi ?
» [ANIME/MANGA/VN] Fate/Stay Night
» bleach:the blade of fate
» fate stay night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D R I F T :: OKLEB :: Marsia :: Le bidonville-