AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toi ! Oui toi ! Ne me colle pas. [PV Ignacio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Toi ! Oui toi ! Ne me colle pas. [PV Ignacio] fut rédigé Lun 16 Fév - 11:11




    Ma mission envers Klaus n'était pas encore terminée. En fait, cela s'avérait beaucoup plus long que je ne le pensais. Chaque jour, j'essayais de travailler le plus longtemps possible, mais il m'avait encore dit de souffler un peu. C'est donc avec son autorisation que Kamui et moi, on a décidé de rendre visite à ma famille à Ceras. J'avais à présent de quoi me payer le transport pour y retourner - vu que ce gentil conseillé m'avait déjà donné quelques sous pour le travaille déjà effectuer -.

    En arrivant dans la cité, mon cœur se mit à battre douloureusement dans ma poitrine. Bon dieu, je ne pensais pas que cela me ferait autant mal de revenir ici... Pas dans le mauvais sens du terme, mais j'appréhendais un peu. Pourquoi donc ? Ceci est une très bonne question. Ma main chercha instinctivement le pelage de mon alter ego. Cela me rassurerait certainement. Voilà pourquoi en pleine rue, sans me soucier des regards des habitants, je m'accroupis afin de prendre dans mes bras Kamui - étant donné qu'il avait opté pour une forme d'un bébé tigre, cela était plus facile -.

    Presque personne ne sembla me voir, passant à côté de moi comme si de rien était. En même temps, je reste pour eux une pauvre et en plus de cela, une gamine repoussante. Cela ne changera jamais... Ou pas. Parmi la foule, un garçon sembla attiré par ma personne. C'est en venant vers moi que je reconnus Ignacio Sander. Levant les yeux vers lui, un petit sourire presque invisible se dessina sur mes lèvres.

    "Tiens quel heureux hasard ! On croirait presque que Klaus t'a prévenu de mon retour dans ma ville natale. On croirait presque que Klaus t'a prévenu de mon retour dans ma ville natale."

    Finalement, je n'ai pas pu m'empêcher de lui envoyer une pique concernant le conseiller de Teriel.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Âge : 22 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Alter ego : Narhl, un merle blanc
Messages : 15
Date d'inscription : 09/02/2015

Re: Toi ! Oui toi ! Ne me colle pas. [PV Ignacio] fut rédigé Lun 16 Fév - 17:45

Ignacio faisait le tour des boutiques de Ceras réputée pour sa richesse, histoire de récupérer quelques petites choses intéressantes avant de repartir vers de nouveaux horizons. Jusque là, rien n'avait su attirer l'attention du jeune homme si ce n'est les prix anormalement élevés. Après quelques heures de marche, il s'arrêta devant un magasin sans un bruit et contempla son plus grand amour d'une beauté incroyable. Un oiseau au plumage noir, vraisemblablement une corneille, surveillait l'allée marchande dans le plus grand silence. Narhl s'envola à la rencontre de l'oiseau qui commença à s'enfuir à la vue du merle blanc. Ignacio, cloué au sol les observait dans les airs avant de se réveiller et de partir à la poursuite des deux oiseaux qu'il commençait à ne plus apercevoir.

Il avait fini par se perdre dans l'immensité de la ville en plus d'avoir perdu de vue la corneille. Il savait que Narhl reviendrait à ses côtés quoi qu'il arrive, pas d'inquiétudes de ce côté. Essoufflé, les mains sur ses genoux, il tournait la tête pour essayer de les retrouver, mais trouva à la place une jeune fille accroupie serrant dans ses bras un tigre blanc. Instinctivement, il s'avança vers elle avant de reconnaître Reina. Tout de suite, un sourire apparu sur son visage. Elle interpella le jeune homme avant que celui-ci n'en ait eu l'occasion. À l'entente du prénom "Klaus," il répondit tout de suite sans hésitation.

« Klaus ?! » Il essaya de récupérer son calme. « Ahah non, ça fait un petit moment que je ne l'ai pas vu, il voyage beaucoup plus que moi. Mais j'aimerai bien lui reparler oui, il est fascinant. » dit-il plein d'entrain.

Ignacio tendit sa main vers la jeune femme accroupie histoire de ne pas la laisser se languir sur le sol froid. Il l'aida à se relever avant d'apercevoir Narhl qui revenait au loin. Il se percha sur les doigts du jeune homme qui les avait tendu avant de se faire caresser par son autre main. Il se tourna vers Reina, curieux.

« Tu n'as pas vraiment l'air d'être née ici pourtant. Tout ici est cher et lumineux... Ah mais je ne dis pas que tu es lugubre ! » Il essayait de la taquiner mais finit par devoir se justifier à cause de sa maladresse d'expression. Elle devait savoir qu'il ne disait pas ça contre elle mais aux yeux d'Ignacio ce qu'il venait de dire restait assez déplacé. Il se gratta l'arrière de la tête de la main gauche avant de reprendre la parole.

« Aahh... Et sinon ? Pourquoi est-ce que tu serrais Kamui dans tes bras en plein milieu de la rue ? »

Technique du changement de conversation pour faire oublier son erreur juste avant. Même si cette question pouvait paraître indiscrète, elle restait meilleure que la tentative précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Toi ! Oui toi ! Ne me colle pas. [PV Ignacio] fut rédigé Jeu 19 Fév - 13:49



    Voilà, c'est sans étonnement que je le vois presque s'exciter lorsque je lui parle de Klaus. En même temps, Ignacio est toujours autant passionnait, alors bon rencontrer quelqu'un ayant plus de connaissances, c'est intéressant. La curiosité, quelque chose que l'on pourrait prendre pour un défaut dans certaines occasions, mais plus une grande qualité. En fait, cela le rend même plus rayonnant que jamais.

    En voyant l'alter ego d'Ignacio me regarder, je tends mon doigt vers lui très lentement. Je sais qu'il a encore un peu peur de moi, ce n'est pas étonnant vu mon physique. Non, je ne me rabaisse pas, du moins je ne crois pas. Cependant, les gens de Ceras me fuient principalement en me voyant... Mon corps quasiment maigre et mon teint aussi pâle que celui d'un fantôme - ou alors, ce n'est qu'une impression à force d'avoir entendu des choses blessantes à mon sujet durant des années -.

    Aux mots du jeune homme, je ne pas m'empêcher de froncer légèrement les sourcils. Je me demande s'il lui arrive de réfléchir par moment avant de parler. Bon après, on ne peut pas dire qu'il n'a pas tort. C'est vrai que je fais un peu tache dans cette ville, mais que voulez-vous, c'est ma ville natale, j'y peux rien. Heureusement, tu es gentil de vouloir changer de sujet.

    À l'évocation de son nom, Kamui releva la tête vers Ignacio d'un air interrogateur.

    "Pour donc ? Tout simplement parce que ça fait un moment que je ne suis pas venu ici et que ça me stresse un peu. Je ne devrais pas certes, cependant, c'est plus fort que moi. Heureusement que Kamui me donne du courage, sinon je me serais enfuit en courant."

    Mais je ne pouvais pas... Mes parents habitaient toujours ici... Je me demande s'ils ne voudront pas déménager une fois que j'aie récolté assez d'argent. Partir loin de cette ville de riche...

    "Et toi ? Que fais-tu ici ? Il est rare de te voir traîner ici, du moins c'est le constat que je fais lorsque je me trouve ici..."

    En gros, cela pouvait très certainement se compter sur les doigts d'une seule main. Les gens penseront que je néglige mes parents, mais ce n'est pas vrai. J'envoie régulièrement des lettres pour leur donner de mes nouvelles et savoir comment ils vont. Il arrive aussi que je leur envoie de l'argent. C'est comme si on inversé les rôles, mais ça ne me dérange pas plus que ça, vu que c'est devenu une habitude.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Âge : 22 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Alter ego : Narhl, un merle blanc
Messages : 15
Date d'inscription : 09/02/2015

Re: Toi ! Oui toi ! Ne me colle pas. [PV Ignacio] fut rédigé Ven 20 Fév - 17:34

Le jeune homme encourageait son alter égo à aller vers la jeune Reina : il n'avait rien à craindre. Il fut interpellé par Kamui qui commençait à le fixer et le regarda en retour. Il n'a pas pu se retenir de recommencer à sourire lorsqu'elle affirmait que ce petit tigre blanc lui donnait du courage. Il pouvait voir leur lien fusionnel et unique, ce qui ne pouvait que le ravir.  Ça lui rappelait un peu sa propre famille qu'il a quitté pour vivre sa passion. Il regarda le ciel avec un regard quelque peu nostalgique.

« C'est vrai. À vrai dire, j'en ai presque oublié ce que j'étais venu faire ici ! J'avais trouvé une très belle corneille en me baladant dans la ville mais je l'ai perdue de vue... » Son regard se déposa sur la jeune femme. « À la place, je t'ai trouvé toi. Une journée remplie de belles trouvailles ! » dit-il les mains sur sa taille, tout fier.

Vraiment, il avait oublié ce qu'il était venu faire. La corneille avait envahi son esprit. C'était très dur pour lui de se concentrer sur une seule et même chose, il est très distrait -et encore plus lorsqu'il s'agit d'oiseaux-. Et c'est peut-être pour ça qu'il admirait Reina. En plus de ses illusions fascinantes, elle prenait le temps de revenir voir ses parents même si elle avait cette envie de s'enfuir. Cela devait bien faire plus de cinq ans qu'Ignacio n'avait pas repris contact avec sa famille, il serait temps qu'il prenne un peu exemple. Il était déjà devenu un fils du vent, porté par sa brise. D'un coup, dans un élan de bon vouloir, il sortit son carnet rempli de sketchs d'oiseaux et un crayon et marqua en gros dessus "Dire coucou à la famille."

« Okay, comme ça j'oublierais pas ! » Il voyait que Reina ne comprenait pas ce qu'il venait de faire alors il lui montra son carnet. « J'ai pensé qu'il fallait que je prenne un peu exemple sur toi. Il faut que je retourne voir mes parents, peut-être que ça me stressera aussi... Tu m'impressionnes toujours tu sais ! »

Ignacio regardait Narhl s'envoler, c'est vrai qu'il n'avait jamais rencontré sa famille. Une bonne occasion pour leur présenter son compagnon de voyage, et une bonne raison de plus pour retourner les voir ! Le jeune homme était plus enthousiaste que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Re: Toi ! Oui toi ! Ne me colle pas. [PV Ignacio] fut rédigé Aujourd'hui à 21:10

Revenir en haut Aller en bas
 

Toi ! Oui toi ! Ne me colle pas. [PV Ignacio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Traitement particulier d'un tableau double face . (colle de pâte, réversibilité, pontage)
» nettoyage des traces de colle
» La question qui me pose une colle !
» LA BONNE COLLE...
» Colle cyanoacrylate MXBON B684 où trouver ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D R I F T :: ALPHEGIAS :: Ceras-