AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Âge : LUDGER KESNIK, Tales Of Xillia 2
Orientation sexuelle : Hétéro
Alter ego : Chenapan - Furet
Messages : 50
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 33

Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina] fut rédigé Mer 18 Fév - 12:14

Détachement
Sol Felena, un havre de paix pour les érudits désirent acquérir la connaissance. Ses rues hautement décorées attirent constamment des jeunes à d'une vie meilleure, comme ses nombreux touristes charmés par son château et ses joyaux artificiels. Cette capitale d'Alphégias porte bien son nom, en relation avec le soleil, bien loin de la ville maudite de Lordlake, où est originaire Aydan.
Le mercenaire faisait autrefois partie de la seconde catégorie. Accompagné de ses camarades de vie, il espérait monter dans l'échelle sociale. Il était sur le point d'y parvenir jusqu'à ce qu'un terrible événement le trouble au point qu'il abandonna cette vie pour revenir à ses origines. Il ne pouvait plus supporter la vie de ses rues qui lui rappelaient ses jours bénis. Le regret de vivre et la perte de ses précieux trésors continuaient de le hanter. Il buvait tout en sachant qu'on le lui reprochait si sa femme le voyait. Mais que pouvait-il faire ? Le deuil ne le quittait pas. Son coeur s'était brisé en un instant. Pourtant, il n'avait pas versé de larmes à la nouvelle et s'efforçait d'avancer sans succès. Avec le temps, il buvait de plus en plus fréquemment au point qu'on lui demanda de prendre des vacances qui se soldèrent au final à son départ définitif. C'était il y a un an.
L'homme toucha son alliance du bout des doigts. Puis, ferme les yeux en se remémorant sa nymphe perdue. Depuis cette époque, l'homme s'est relevé pour avancer. Il continue tout de même à boire, mais raisonnable dans sa consommation. Il y a juste des jours où il craque. Il a besoin de s'évader de ce monde à l'aide de son « amie », l'alcool. Installé sur le pavé de la grande place, il observe sans réelle intention les passants. Personne ne fit attention de l'homme, croyant voir un pauvre sans domicile. Chenapan se trouve à ses côtés et grignote un morceau de pain acheté plus tôt dans la journée. Aydan attend qu'il finisse son repas avant de repartir ; car après tout, sa mission d'escorte est terminée depuis bien longtemps.
Aydan prend sa bouteille et but une gorgée à cause de la soif.
Layout by moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina] fut rédigé Ven 20 Fév - 12:47

Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite.
[PV Aydan/Reina]



Après être allé voir mes parents à Ceras - et avoir rencontré Ignacio par hasard -, j'avais décidé de faire un tour à Sol Falena. Pourquoi donc ? Parce que je voulais traîner un peu avant de changer de nouveau d'île. C'est bizarre que je sois si nostalgique d'Alphegias, alors que j'ai passé la majeure partie de mon temps à devoir supporter la misère, les brimades et j'en passe. Au moins à Teriel, je suis plus libre... Mais bon, ce n'est pas l'endroit où je suis née.

Le soleil cognait avec violence sur la capitale, me faisant mal aux yeux. Je préfère la nuit moi, au moins je n'ai pas besoin de plisser les yeux comme une imbécile ou encore, de devoir baisser la tête afin de pouvoir regarder le sol. Au moins, Kamui ça ne le gêne pas lui toute cette lumière. Oui, je suis un peu jalouse de lui, mais ce n'est pas méchant.

Ah la grande place... Toute une histoire ! Encore aujourd'hui beaucoup de monde s'est rassemblait sur cette place. Pas étonnant que les marchands gagnent aussi bien. D'ailleurs, c'est une des raisons qui m'a poussé à faire mes spectacles d'illusions ici. Alors que je marche tranquillement sur les pavés de la place, mon regard se pose sur les différents étalages. Certains produits sont beaucoup moins chers que je le pensais pour une ville comme Sol Falena... Où la vie est aussi riche que Ceras.

Kamui attire mon attention en me tirant sur mon haut. Mécontente, je vais pour l'engueuler, sauf que je comprends ce qui l'a intrigué - quand bien même que je ne comprenne pas trop sa raison -. Parmi toute cette population joyeuse, cet homme fait un véritable contraste. Bouteille à la main, le regard mélancolique... On dirait un véritable sans domicile. J'ai un peu pitié de lui presque... Je m'approche de lui et en sentant l'odeur, je lui sors sans ménagement.

"Vous savez que ce n'est pas bien de boire autant d'alcool ? En plus de vous donner une mauvaise haleine, ça endort votre cerveau."

Non mais c'est vrai quoi ? Bon ok, je me mêle un peu de ce qui ne me regarde pas, mais bon voir cet inconnu ainsi me donne envie de le remettre dans le droit chemin. Qui suis-je pour agir de la sorte ? Très bonne question... Juste une simple humaine de dix-huit répondant au nom de Reina Monulio. Je n'en fait qu'à ma tête, même si au fond, c'est pour ce que je juge être une bonne cause.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : LUDGER KESNIK, Tales Of Xillia 2
Orientation sexuelle : Hétéro
Alter ego : Chenapan - Furet
Messages : 50
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 33

Re: Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina] fut rédigé Sam 21 Fév - 12:15

Blanche-neige ?
Chenapan finit de grignoter avec énergie. Il renifle le sol à la recherche les miettes quand il sent la main d'Aydan s'approcher pour le féliciter. Il baisse sa tête pour recevoir la petite tape amicale jusqu'à ce qu'un élément le pousse à se dresser de toute sa hauteur. Une odeur dans l'air l'alerte comme un parfum de danger. Il lui fallut quelques secondes afin d'identifier la catégorie du propriétaire, un prédateur. Sans attendre, l'animal rejoint Aydan qui comprend aussitôt sa mise en garde. On les observe.
Aydan sait que chenapan n'a pas besoin de se cacher, il est tout aussi capable de se défendre qu'un autre alter ego. Cependant, Aydan ne peut oublier la sensation d'avoir son compagnon de vie entre les griffes de la mort. Le furet albus a compris, il y a longtemps, les craintes de son partenaire.
▬ Vous savez que ce n'est pas bien de boire autant d'alcool ? En plus de vous donner une mauvaise haleine, ça endort votre cerveau.
Le mercenaire racle la gorge auditivement, montrant qu'il n'est pas du même avis que l'intervenante. Il l'observa avec insistance du pied à la tête et constate qu'elle est jeune. Un peu trop jeune pour comprendre et remettre un adulte dans le droit chemin. L'homme se lève et prend sa bouteille au sol en pensant au reproche. La mauvaise haleine ? Cela provoque un rire moqueur chez l'homme. Il s'approche de demoiselle en pensant que l'odeur la dérangerait. Cependant, il ne lèvera pas la main sur elle. Il n'a aucunement l'attention de blesser le joli minois blanchâtre lui faisant face. En même temps, sa tenue l'intrigué, loin de la luminosité de la ville et ses habitants. Un contraste qu'il ne risque pas d'oublier.
▬ Sache demoiselle. Qu'on boit avec des amis, pour fêter les joies d'une mission ou encore parce qu'on veut oublier un passé. Et pour ma part, je bois en fêtant la fin d'une mission... Et raisonnablement. Sinon, je serais encore à la taverne - montre du doigt le bâtiment - en train de prendre une nouvelle bouteille qui sera la dernière.
Pourquoi te voiles-tu la face Aydan ? Tu sais parfaitement que cette ville te déprime.
Aydan le sait. Sol Felena lui rappelle de trop mauvais souvenirs qui le hantent. Il s'efforcera de sourire et esquiver la vérité afin de sombrer complètement. Il ne cherche pas la compassion, ni la pitié.
Layout by moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina] fut rédigé Ven 27 Fév - 15:57

Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite.
[PV Aydan/Reina]



Franchement qu'est-ce que ça devait être s'il n'était pas raisonnable ? En fait, je ne comprenais pas trop les gens qui buvaient de l'alcool... Ou du moins, plus que nécessaire. De plus, j'ai plus l'impression qu'il veut oublier certaines choses que fêter la fin d'une mission. Sans m'en rendre compte, j'ouvre la bouche pour lui dire ce que je pense.

"Franchement, je ne vous crois pas trop. Vous semblez tout sauf heureux... Sachez que boire, même si ce n'est qu'une bouteille, ne vous fera jamais oublier les choses. Peut-être sur une courte durée certes, mais après cela retombera et peut-être en pire."

Y a des moments, je devrais vraiment me taire. Mais c'est plus fort que moi, je ne comprends pas son comportement et ça m'énerve. C'est idiot, je vous l'accorde, mais mince quoi. Kamui ne me regarde pas comme ça... Je sais que c'est pas à moi de lui dire ce genre de chose... Ne me montre pas les crocs comme ça. Encore une fois que depuis que j'ai mon alter-ego, il essaye de me remettre en place. Je dois être un peu plus gentil au lieu de balancer ce genre de chose.

Baissant légèrement la tête, je finis par dire d'une voix un peu plus chaleureuse.

"Je suis désolé... Je vais m'en aller... Sachez, que même si c'est difficile, il faut savoir aller de l'avant et essayer de ne pas penser au passé. C'est facile à dire et difficile à faire... On souffre, on peut même vouloir faire des choses morbides, cependant, je pense qu'il faut se battre. Bref, je m'excuse une fois de plus."

À ces mots, je me tourne afin de m'éloigner de l'homme. C'est bête, vu que c'était moi qui étais allé vers lui il y a quelques instants. Voyant que mon ami ne me suit pas, je tourne la tête et dis d'une voix calme.

"Kamui, viens ! Nous allons laisser l'homme tranquille."

Dans ma tête, je ne voulais pas partir. En fait, je souhaitais parler plus avec lui afin de comprendre pourquoi il semblait si triste. C'est si bizarre de me voir aussi 'gentille' avec les gens, alors qu'eux... Bah, ils se moquent quand ils peuvent... Ils se jouent de moi. À croire, que j'aime ça.

Je m'arrête de marcher, et me concentre. Une boule se forme dans ma main... Encore et toujours, la même chose. À l'intérieur, je fais apparaître des gens - que j'invente bien entendu -. Ils ont tous l'air heureux... Jusqu'au moment ou un éclair déchire la sphère. Dès lors, une autre image se forme... Les mêmes personnes, mais pleurant à chaudes larmes. Je ne sais pas ce que j'essaye de faire, mais quelques passants ont regardé mon numéro. En finissant le tour, je sors :

"La vie peut changer à tous moment... Si vous tentez de sourire, alors peut-être que la vie aura un goût meilleur. Ne négligez pas ce que vous avez autour de vous... Le paysage comme les êtres vivants."

Voilà que je parais sage en disant ça... Mais au final, ai-je réellement conscience des choses ? Je ne suis qu'une gamine après tout.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : LUDGER KESNIK, Tales Of Xillia 2
Orientation sexuelle : Hétéro
Alter ego : Chenapan - Furet
Messages : 50
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 33

Re: Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina] fut rédigé Dim 8 Mar - 18:24

Le prix de la folie
Aydan faillit s'étouffer avec le liquide qu'il a à peine posé sur ses lèvres.
Il regarde incrédule la messagère du bon sens qui lui fait face. Qu'une femme lui remonte les bretelles ne le dérange pas. Au contraire, il a toujours pensé que ce rôle leur convenait bien plus que la soumission. Ce qui l'étonne le plus, c'est qu'elle prend la forme d'une demoiselle à peine née, une dizaine d'années.
▬ Une gamine, marmonne-t-il à lui-même.
Dans le fond, il lui donne raison. Par expérience, il sait parfaitement que boire attire bien plus qu'il guérit les problèmes. Ses terribles cauchemars, comme ses regrets lui restent coller à la peau jusqu'à sa mort. Il n'est pas infaillible et personne ne l'est. Le mercenaire baisse les yeux, pensifs. Cela fait bien des années qu'on ne l'a pas remis à sa place, ni ressentir l'humiliation. Son sourire s'échappe de ses lèvres. Cette ville ne lui apportera décidément rien de bon.
▬ Je suis désolé... Je vais m'en aller... Sachez, que même si c'est difficile, il faut savoir aller de l'avant et essayer de ne pas penser au passé. C'est facile à dire et difficile à faire... On souffre, on peut même vouloir faire des choses morbides, cependant, je pense qu'il faut se battre. Bref, je m'excuse une fois de plus.
Aydan ouvrit les yeux par étonnement.
Dans les excuses de la demoiselle. Il sentit sa chaleur et ses regrets. Il la fixe tendit qu'elle s'éloigne de lui et lu qu'elle préférerait rester encore un peu. Il l'écoute avec attention ses encouragements, tout en se demandant la raison qui la pousse à aider un vieux débris. Son mutisme face au monologue n'est pas un signe qu'il se fiche de ce qu'elle dit. Bien au contraire, il prête l'oreille.
L'utilisation de son pouvoir lui permet à comprendre qu'elle doit faire partie de ses artistes des rues, se donnant en spectacle. Il sourit.
La réplique finale de cette dernière lui rappelle sa jeunesse, ses entraînements avec son supérieur. Il lui a obligé de sourire par amusement, pour paraître social. Cependant, le fou rire qu'il vient de s'enclencher et qui provoque la fuite de Chenapan était du genre rassurant sur sa santé ; ou peut-être, il a bu plus qu'il le croyait.
Le mercenaire ne peut s'empêcher de se tordre en deux, ressentant la douleur de sa folie. L'albinos cherche à se calmer. Or, quand le silence parvient à s'entendre, il se tord de nouveau sur le côté. Rire sans pouvoir s'en empêcher, comme une drogue naturelle dont on ne peut s'échapper. N'importe qui serait toucher dans son amour-propre en sachant qu'on rit de lui. Il est vrai que son ange salvateur à enclencher ses rires en voulant l'aider. Il comprendrait qu'elle s'énerve sur-le-champ et lui tourne le dos. En dépit de la raison, il ne pouvait pas s'en empêcher. Ses phrases, ses encouragements tournant dans sa tête. Cela lui réchauffe le cœur de voir qu'on s'inquiète encore, de nos jours, à ceux qui en ont besoin. Cette demoiselle n'a aucun tact, tout autant que lui qui ne sait pas comment réagir convenablement face à la gentillesse d'une inconnue.
▬ De... Des-.
L'excuse tourne en rond dans son esprit, sans succès. Aydan finit par retrouver le calme, le visage rouge vif. Il remarque l'attention des passants et il leur jette un regard assassin.
▬ Vous n'avez jamais vu, un mec heureux ?
Les gens s'éloignent en pensant avoir affaire à un fou.
▬ Gamine, ça vous prend souvent d'aider les gens, car je trouve que ça fait amateur.
Aydan se prend une gifle mentale. Il s'est qu'il a été odieux par cette unique phrase. La demoiselle ne restera jamais avec lui, à présent. Mais si en dépit de son manque de politesse, si elle daigne rester en sa compagnie, il promet d'être agréable jusqu'à la fin de sa bouteille.
▬ En tout cas, merci, reprit-il avec le sourire.
Sans le moindre espoir, le mercenaire lui montre le sol à ses côtés pour qu'elle s'assoie.
Layout by moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Alter ego : Kamui un tigre blanc
Messages : 70
Date d'inscription : 27/01/2015

Re: Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina] fut rédigé Mer 25 Mar - 8:30

Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite.
[PV Aydan/Reina]



Les gens ont aimé mon petit tour tant mieux ! Par contre, il y en a un qui aurait besoin d'apprendre les bonnes manières, parce que s'esclaffer de rire de la sorte... C'est un peu mal vu. Enfin, d'un côté, je n'ai pas vraiment le droit de dire quoi que se soit. Je ne suis pas mieux que lui.

Lorsque j'entends le mot gamine, j'ai l'impression que mes oreilles vont saigner. Je n'aime pas que l'on me nomme comme ça, quand bien même que je sois certainement bien plus jeune que cet homme. Heureusement que je sais faire preuve de 'tolérance' - un bien grand mot me dirait Kamui à mon intention -. Haussant les épaules, je lui réponds tout en me rapprochant de lui, mon alter ego à mes côtés.

"Même si je fais amateur, j'essaye au moins de faire de mon mieux. Il faut croire que ça marche vu que vous rigoler comme si vous étiez devenu fou."

Ce n'était pas méchant bien évidemment. Je me permets de lui rendre son sourire avant de m'asseoir à côté de lui. Je peux bien donner un peu de mon temps à cet inconnu pour parler - car il semble vouloir ça -. Kamui me regarde avec curiosité et hochant la tête, il s'éloigne de nous. Je sais, qu'il n'ira pas bien loin, donc il peut aller se dégourdir les pattes. De toute manière, au moindre problème, je le saurais... Je le ressentirais.

"Vous savez, je ne me nomme pas gamine. Je suis Reina."

Je l'avais regardé en disant cela avant de reporter mon attention sur les passants.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : LUDGER KESNIK, Tales Of Xillia 2
Orientation sexuelle : Hétéro
Alter ego : Chenapan - Furet
Messages : 50
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 33

Re: Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina] fut rédigé Jeu 26 Mar - 16:32

Sale voleur
▬ C'était nerveux. Je ne m'attendais pas à avoir le sermon d'une jeune demoiselle.
Aydan se gratte l'arrière du crâne tout en regardant les passants. Puis, il porte son attention à la jeune fille qui se présente la première. Aydan remarque alors qu'il a été mal poli vis-à-vis d'elle et surtout grossier. En dépit de ses constatations, l'homme ne compte pas s'excuser pour autant. Ce n'est pas dans son style de contredire son comportement. Qu'on voit en lui un gentil ou méchant, lui importe peu. On doit l'accepter comme telle.
Le mercenaire présente sa main à la jeune femme.
▬ J'oublie également les bonnes manières. Mon nom est Aydan, un mercenaire travaillant principalement sur Alphegias. Lui, c'est Chenapan et...
Aydan se lève d'un coup en voyant l'animal revenir.
Le mustélidé a très vite oublié l'état de son compagnon avant de partir et a profité de l'inattention pour s'emparer d'une pomme. Il se place face au duo, tout en la mangeant au côté de Kamui.
▬ Non, ne t'as pas encore fait ça ? » s'exclame le mercenaire, indigné.
Aydan s'empare du voleur et de son butin et le fixe d'un regard noir.
▬ Oh toi, si j'ai encore des problèmes par ta faute, on aura droit à du bouillon de furet ce soir.
L'animal comprit l'énervement de son compagnon et gigote furieusement tout en poussant un cri plaintif. Il parvient finalement à mordre son compagnon avant de se retrouver au sol. Instantanément, il s'empare de son dînet avant de s'éloigner ; tout en restant à vue.
▬ Chiote. C'est qu'il fait mal en plus.
Aydan presse la blessure et grimaçant face à la douleur. Il ne prend pas la peine de récupérer son alter ego. Il se replace contre le mur à côté de Reina.
▬ Il a encore faim. Ne t'en fais pas, il est toujours comme ça.
Aydan a l'impression d'être un parent qui gâte trop son enfant rebelle. Cependant, il connaît l'origine de ce tic persistant chez l'animal, car il a lui-même fait cette expérience. Il est l'instigateur de cette mauvaise habitude. De plus, le fait que son ventre gargouille doit influencer son Alter Ego.
▬  Tu veux un petit truc à manger ?
Layout by moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Re: Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina] fut rédigé

Revenir en haut Aller en bas
 

Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au-delà des préjugés, les enfants grandissent trop vite. [PV Aydan/Reina]
» Avez-vous (ou côtoyez-vous) des enfants insupportables ?
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Les recettes préférées des enfants
» Les enfants, ces diaboliques tueurs du cinéma!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D R I F T :: ALPHEGIAS :: Sol Falena :: La place ensoleillée-