AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JOURNEY ▬ [Eireen/Meallán]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Âge : 22 ans
Orientation sexuelle : Good Question
Alter ego : Cheval - Loki
Messages : 86
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 24

JOURNEY ▬ [Eireen/Meallán] fut rédigé Mar 27 Jan - 20:08

Il est fort dangereux de sortir de chez soi, on prend la route et si on ne regarde pas où l’on met les pieds on ne sait pas jusque où cela peut nous mener.LORD OF THE RINGS
PRÉLUDE ▬ TIME TO GO HOME


Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous la leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins. ~ LORD OF THE RINGS


MUSIQUE ▬ Le bruissement de l'herbe que le vent secoue avec délicatesse, la brise passagère qui se glisse entre les feuilles de l'arbre sous lequel un jeune homme s'était allongé, le temps d'une sieste bien mérité. Galoper lui plaisait, mais il fallait avouer que le postérieur en prenait un coup, surtout après deux jours de chevaucher. Une pause, un instant de répit, autant pour lui, que pour sa monture, qui se vautra dans l'herbe, levant les pattes, roulant alors encore et encore, sans s'arrêter. Il s'amusait, apparemment, Loki n'était pas si épuisé que ne l'avait cru Asling. Les yeux rivés sur le feuillage de l'arbre, la lumière qui passait à travers et qui formait un halo plein de chaleur l'éblouissait l'espace d'un instant. C'était calme, tout autour de lui transpirait la joie de vivre, les papillons qui virevoltaient dans le ciel, les arbres, l'herbe et surtout le vent. Cette mélodie que ce dernier venait lui murmurer à l'oreille le faisait tomber petit à petit dans les bras de Morphée, pourtant, l'heure n'était plus à la sieste, il lui fallait partir, il était temps pour Asling de rentrer chez lui. Trois mois, cette fois-ci son périple aura était long, vraiment très long. Trois mois qu'il était parti de Teriel, trois mois qu'il n'avait vu ni sa sœur, ni son frère. Asling les avaient laissés derrière lui, une nouvelle fois, dans cette maison, la maison de tout ses souvenirs, bons, comme mauvais. Le jeune homme fuyait ce port d'attache comme la peste, même si ce lieu était incontestablement ancré en lui. Meallán et Eireen ne lui pardonneraient sans doute pas cette absence, bien plus longue que les précédentes...

Sa main passe dans sa chevelure dorée avant de se redresser, d'épousseter ses vêtements et d'attraper la selle tout en indiquant d'un regard bienveillant à Loki de se redresser ; ce qu'il fit d'ailleurs après quelques minutes. Ce cheval était tout bonnement incorrigible et sur ce point, ils se ressemblaient vraiment. La monture est paré, Asling n'a rien oublié, il regarde une dernière fois ce paysage, l'imprime dans sa mémoire, contemple l'horizon. C'était devenu une habitude pour lui, c'était ce pour quoi il voyageait, voir de plus en plus de paysage, vivre des aventures passionnantes, se retrouver piégé, tout faire pour s'en sortir... Asling était peut-être devenu un drogué à l'adrénaline, ce goût prononcé pour le risque ne datait pas d'hier et ne s'arrêterait pas de sitôt. Loki n'avance pas, il attend, il attend patiemment que son maître et ami soit prêt aussi bien dans son cœur que dans sa tête à repartir, il fredonne un air, comme le ferait un artiste mélancolique en proie à une nostalgie passagère. Le tableau se forme dans sa tête alors qu'il contemple le mouvement de l'herbe, de ce soleil qui se couche et qui baigne la légère brume opaque dans une teinte orange exquise. S'il avait un tant soit peu de talent pour le dessin, il aurait peint les paysages que ses iris avaient pu voir défiler ces deux dernières années. Pourtant, ce n'était pas le cas, alors le jeune homme se devait d'imprimer chaque détails dans sa mémoire, pour pouvoir décrire au maximum à Eireen et Meallán ce qu'il avait vu.

La monture se cambre un peu, ses sens le mettent en alerte, il est l'heure de partir, l'heure de galoper à toute vitesse dans les plaines, l'heure de rentrer chez eux. Impatient, mais inquiet, Asling ne pouvait contrôler les battements de son cœur, anxieux. Il se devait d'agir comme d'habitude, sourire pour eux, même s'il n'en éprouvait aucune envie. Resserrant son étreinte sur les rennes, le voilà qui ne peut s'empêcher de serrer les dents au maximum. Devait-il passer devant la tombe de sa mère et de son père avant de rentrer ? Non, il fallait mieux y aller ensemble ; en famille. Loki secoue la tête, ressentant l'anxiété, ressentant l'inquiétude, une caresse pour se calmer, une caresse pour se détendre. Loki avait vraiment le don de l'apaiser, tout comme les mélodies de Asling avait le don de le calmer. Le galop se fait encore une fois plus rapide, ils y seraient bientôt. Bientôt, ils entendraient la foule, bientôt, ils reverraient des têtes connues, bientôt, ils se retrouveraient chez eux.

Teriel, district nord. Trois mois passé loin de cette cité, trois mois passé près d'Yggdrasil, à arpenter les forêts, à explorer des grottes encore oubliés, partir à la conquête d'objets recherché pour le compte d'autrui... Certes, le jeune homme avait amassé une assez jolie somme, mais pas une lettre, pas une apparition ; c'est en se grattant le front qu'il se rendit compte de son erreur. Il la voit, il voit la maison, il entend les oiseaux chantonner, il entend du bruit. Descendant de sa monture, enlevant les rennes, Asling laissa Loki vagabonder, mais pourtant ce dernier ne le quitta pas d'une semelle. Prêt à toquer comme s'il allait entrer dans la demeure d'un inconnu, Asling lâcha un profond soupir, avant de prendre une bonne bouffée d'air frais. La poignée de la porte est abaissée, il est enfin à la maison.

Meallán, Eireen, je suis rentré.

Le verdict allait maintenant tomber.


Codage by pandora. Image Tumblr.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 21 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel
Alter ego : Aslan ♣ Lion
Messages : 12
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 22

Re: JOURNEY ▬ [Eireen/Meallán] fut rédigé Mer 28 Jan - 23:28






Et s'il était l'heure



« Ce qu'il y a de meilleur en nous est lié à l'amour que nous portons à la famille, car cela montre la mesure de stabilité qui est elle-même à la mesure de notre loyauté. » ~ Haniel Long



Et s'il était l'heure de changer de vie pour vous ? Si un génie sortait d'une lampe juste à ce moment, cet instant précis, et qu'il vous proposait de tout recommencer jusqu’à un point de votre vie, le jour où vous avez rencontré l’homme ou la femme de vos rêves dans la rue, mais vous n’avez alors pas osé l’aborder par exemple, qu’est-ce que vous feriez ? Vous ne le savez pas ? Et bien c’est à peu près dans cet état d’esprit que se trouvait Meallán Soar Uistean, jeune homme de vingt-un ans aux cheveux blonds comme les blés en été et aux yeux bleus comme des aigues-marines. Sa conscience avait joué le rôle du génie en quelque sorte, et lui avait bien fait comprendre que les aller et retour de son frère Asling n’était pas bon pour le lien familial. Plus le temps passait, plus les absences étaient longues et plus la peur de ne jamais le voir revenir se faisait ressentir dans la petite maison du district ouest de Teriel. Il y vivait avec sa sœur, Eireen, deux ans plus jeune que lui, qu’il surveillait du coin de l’œil malgré tout sa bonne volonté pour ne pas se mêler de ces affaires.

Allongé sur le sol de sa chambre, la tête reposant sur son alter-ego, il songeait aux possibles solutions qu’il pouvait trouver à sa situation. Il avait rapidement oublié de convaincre son frère de rester à la maison. Il savait que ce n’était pas possible, qu’il avait trop de mauvais souvenirs entre ces quatre murs comme la mort de leur mère puis de leur père. Ecarté aussi l’enfermement dans un tombeau de pierre. Même si le jeune homme en était capable avec son pouvoir, il ne comptait pas tout de suite arriver à une telle extrémité. Il ne lui restait donc plus qu’à l’accompagner dans ses péripéties à travers les terres lunaires. Peut-être allaient-ils se séparer à un moment, au détour d’un chemin, mais ils feraient au moins un bout de route ensemble. Maintenant, une nouvelle question se posait. Comment pouvait réagir sa sœur ? Elle était jeune, intelligente et l’aventure ne lui ferait certainement pas peur. Mais il y avait de nombreux dangers dans les territoires inconnus et inexplorés du monde, et des endroits que l’on pouvait qualifier de « difficilement vivable » à cause de la population animale locale qui n’était pas des plus pacifiques.

Tout en caressant la fourrure épaisse de son lion, qui somnolait plus qu’il ne dormait, Meallán entendit la porte s’ouvrir. Il était enfin rentré. Après trois mois d’absence, Asling s’était enfin décidé à revenir chez lui pour revoir sa famille. Il entendit alors la voix caractéristique de l’aîné :

▬ Meallán, Eireen, je suis rentré.

Le jeune homme se leva doucement pour éviter d’avoir des vertiges et il se dirigea vers l’entrée. Il était là, debout, regardant autour de lui si quelqu’un allait venir à sa rencontre. Blond comme lui, son frère avait vingt-deux ans mais était beaucoup plus mature que les autres garçons de son âge. Il en avait déjà vu des choses en tant que mercenaire, et il leur racontait souvent ses aventures. Pourtant, Meall n’avait pas envie d’entendre de belles histoires aujourd’hui, il n’avait pas non plus envie de serrer son frère dans ses bras et encore moins de lui demander s’il voulait boire ou manger quelque chose. Au fond de lui une sorte de colère naissait. Il avait osé disparaître pendant trois longs mois, sans la moindre petite lettre, sans le moindre petit message portait par dieu seul sait quel habitants du coin qu’il aurait pu croiser. Rien.

Il était maintenant devant son frère. Ses yeux plongeaient dans les siens, cherchant à savoir ce que ce jeune homme avec qui il partageait des liens de sang pouvait penser. Son lion était derrière lui, debout sur ces quatre pattes. Lui aussi trouvait incroyable qu’Asling n’est pas donné le moindre signe de vie. Il était en colère, comme son maître, comme le voulait le lien entre alter-ego et être humain. Après ces deux minutes de silence gênant, Meallán leva la main, mais ce n’était pas pour demander la parole. Un claquement se fit entendre puis un rugissement. Pour la première fois de sa vie, il venait de frapper son frère au visage volontairement. Une larme coulait sur sa joue, brillante, elle contrastait admirablement avec les boucles d’oreilles du jeune homme. Il dit alors :

▬ Comment oses-tu rentrer à la maison après trois mois d’absence ! Sans la moindre nouvelle en plus ! Tu n’es qu’un abruti ! Un sombre et stupide abruti !

Après avoir vidé son sac, la colère laissa place à un soupçon de tristesse mêlé à de la joie, la joie d’avoir retrouvé un frère trop longtemps éloigné. Pleurant toutes les larmes de son corps, Meall tomba dans les bras de son frère comme un enfant serre sa mère après qu’il ait cru la perdre dans le parc. Sa tête dans l'épaule de son frère, il articula :

▬ Tu m'as tellement manqué ...

Derrière eux, le lion s’était assis, attendant seulement de pouvoir réconforter son maître.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://airgear-reborn.forumactif.org/
avatar


Âge : 19 ans
Orientation sexuelle : Hétéro
Alter ego : Sylphe ▬ Papillon
Messages : 19
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21

Re: JOURNEY ▬ [Eireen/Meallán] fut rédigé Ven 30 Jan - 23:05



Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire.


La fin de journée était en approche. Le couché de soleil commencé à pointer le bout de son nez. Une petite brise vint faire virevolter la longue chevelue dorée de la jeune Eireen. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres, tellement cette petite brise lui était agréable. Slyphe était aux anges, tout comme sa maîtresse. Il faut dire que cette journée avait était particulièrement agréable pour se balader dans tout Teriel. Eireen avait laissé son grand frère Meallán tout seul à la maison, sachant parfaitement qu'il n'allait pas faire grand chose. Or, la petite blondinette supportait de moins en moins, le fait d'avoir une vie trop paisible. Jamais, elle ne dira qu'elle n'aime pas ses études. Au contraire, elle adore la cartographie, mais Teriel était devenu un sujet trop commun à ses yeux. Elle fait déjà fait tout le tour et visité les moindres recoins de cette petite cité-état. Ce qu'elle voulait maintenant, c'était d'aller voir le monde. De dessiner, et cartographier tous les lieux qu'elle rêvait de visiter. Cependant, Eireen n'a jamais eu la chance de pouvoir partir...

Slyphe battu des ailes juste auprès de son visage pour la faire sortir de ses pensées. La jeune fille lâcha son carnet à dessin qui tomba au sol et leva la tête vers son petit papillon. Eireen ramassa son carnet, le mit dans son sac puis avança son doigt vers l'insecte qui se posa dessus. Eireen s'est toujours demandé pourquoi, un papillon et pas un autre type d'alter-ego. Parce que bon, par rapport à ses deux frères, sa petite Slyphe était pour le moins assez inoffensive. Eireen posa son alter-ego dans ses cheveux puis quitta la grande place d'un pas léger. Elle sifflotai un air que lui avait appris son grand-frère Asling quand ils étaient encore tout petit. Cela lui mettait un peu de baume au cœur en attendant une éventuelle nouvelle de sa part. Trois mois d'absences sans aucune nouvelle. Eireen ne disait rien, mais elle était triste. Triste de ne pas pouvoir apaiser la certaine amertume que Meallán éprouvait sur cette absence d'Asling. Pourtant, elle n'a jamais arrêté de sourire. Aussi bien pour Meallán que pour Asling. Elle avait fait le serment à son père qu'elle ne pleurait plus.

Sur son chemin, Eireen fit quelque achats pour le repas du soir. Elle hésitait à préparer le plat préféré de Meallán ou bien celui d'Asling dans l'idée que l'odeur le ferait peut-être revenir à la maison. Eireen pouffa légèrement de rire en se disant que ce qu'elle venait de penser était particulièrement stupide. Franchement, qui pourrait revenir d'aussi loin juste par l'odeur de la nourriture. Eireen poussa un long soupire et serra le sac contre sa poitrine. Slyphe la sentait anxieuse à chaque fois qu'Eireen pensait à Asling. Il faut dire que la jeune fille faisait souvent des nuits blanches à essayer de ne pas imaginer des scénarios catastrophe sur ce qui pouvait arriver à son grand frère adoré.

Le soleil avait maintenant pris une teinte orangée et Eireen n'était plus très loin de la maison. Meallán l'allait encore lui demander où elle était passée et pour la énième fois, elle lui répondrai qu'elle avait passé sa journée en classe ou bien à se balader dans tout Teriel. Puis, leur conversation s'arrêterait là pour une partie de la soirée. Soudain, Slyphe s'agita dans l'air, à la vue de quelque chose. Eireen regarda le papillon pour essayer de comprendre ce qu'il lui arrivait, mais la grande silhouette dans l'encadrement de la porte de la maison, la fit toute suite tilter. Elle avait néanmoins des doutes, mais la vue de Loki les dissipa immédiatement.

A-Asling ? C'est bien toi ?

La réaction de ses frères ne se fit pas attendre, Eireen avait déjà posé ses sacs aux sols et elle s'était mis à courir. Malheureusement, sa maladresse légendaire la fit tomber la tête en avant sur le sol, juste aux pieds d'Asling. Un petit grognement de douleur s'échappa de sa bouche puis elle se redressa. Elle se frotta le nez puis regarda Asling avec un grand sourire. Là, elle était heureuse et son sourire n'en était que plus radieux, malgré son regard qui commençait à luire légèrement. Et sans attendre, elle se jeta dans ses bras et se blottit contre lui.

Bienvenue à la maison, Asling ... Tu m'as tellement manqué ...


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
RELECTURE DEMAIN MATIN

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 22 ans
Orientation sexuelle : Good Question
Alter ego : Cheval - Loki
Messages : 86
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 24

Re: JOURNEY ▬ [Eireen/Meallán] fut rédigé Sam 7 Fév - 18:24

Il est fort dangereux de sortir de chez soi, on prend la route et si on ne regarde pas où l’on met les pieds on ne sait pas jusque où cela peut nous mener.LORD OF THE RINGS
FIRST STEP ▬ LIKE A SUNSHINE


Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous la leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins. ~ LORD OF THE RINGS


MUSIQUE ▬ Il s'était attendu à toutes les réactions du monde, mais pas à celle-ci. Non pas qu'Asling ne se doutait pas qu'il se prendrait une putain de baffe dans la tronche, mais il n'aurait jamais pensé voir Meállan pleurer son absence. Ce n'était pas difficile à comprendre pour lui, mais Asling avait toujours eu du mal à montrer ses émotions et pleurer, il ne fallait même pas en parler. Sur ce point-là, il avait toujours été un peu jaloux de son frère, très spontané, très ouvert, très expressif. Meal' ne se retenait jamais, se lâchait toujours, disait le fond de sa pensée dès qu'il en ressentait le besoin. Asling aurait aimé en faire autant, pour agir ainsi, mais cela lui était impossible. Un mur s'était dressé et il n'arrivait pas faire abstraction de ce dernier. Il tombe sous le poids de son frère et l'enlace lentement alors qu'il tente de le calmer. Non, il ne répliquerait pas, il ne le frapperait pas, car il le savait pertinemment, c'est bien lui qui avait merder, sur toute la ligne. Si la réaction de Meállan était violente, Asling se demandait bien qu'elle serait la réaction de sa jeune soeur. Son cœur rataient plusieurs battements, il ne savait pas du tout quoi faire, ni quoi dire dans pareilles situations ; tout simplement parce qu'il n'était pas habitué à ce genre d'événements. Il continue de caresser le dos de son frère, entendant d'un coin de l'oreille les rugissements du lion qui avait pris place derrière son maître... Aslan ne semblait pas content lui aussi, compréhensible en soit.

Lâchant un soupir des plus las, il pivota la tête dès lors qu'il entendit un bruit étrange, comme celui de sac qu'on lâche sur le sol, comme un corps qui tombe... C'était le cas, c'était elle, dans toute sa splendeur, qui s'avance en courant, un magnifique sourire illuminait son visage ; comme toujours lorsqu'il rentrait à la maison. Elle l'enlace à son tour et quelque chose sembla étreindre son cœur, cette chaleur réconfortante qu'il avait oublié ces trois derniers mois... Cette maison lui faisait en tout point à une prison, mais Eireen et Meállan étaient ses salvateurs. Asling fuyait à la fois son cauchemar, mais aussi ceux qui l'en sortaient aussi rapidement qu'il y plongeait. Les yeux de la blondinette s'embuèrent quelque peu, mais rien ne pouvait effacer ce sourire qui ornait son visage depuis son enfance. Eireen était ainsi, toujours souriante, elle souriait à sa place, souriait pour Meállan, souriait pour leurs parents... Comment avait-il pu oublier cette évidence ? Comment avait-il pu leur faire ça ? Asling connaissait mieux que personne la réponse, mais il ne se sentait pas le droit de leur en faire part, pour ne pas les blesser, pour ne pas se briser lui-même ; pourtant, il leur devait bien une explication. La main du jeune homme passe à la fois dans les cheveux de sa sœur et de son frère, avant de rapprocher leur visage du sien. En cet instant, il était le plus heureux des frères, le plus heureux des hommes.

Vous m'avez manqués vous aussi. Vous n'imaginez pas à quel point...

Il aimerait dire qu'il est désolé, il devrait le dire d'ailleurs, mais la sonorité de ce mot lui était un tant soit peu inconnu. Il n'avait jamais ressentit le besoin de s'excuser ; pourtant aujourd'hui, pour la première fois, il sentit que ce mot voulait sortir, sortir du tréfonds de ses entrailles. Un sourire vient naître sur le coin de ses lèvres, alors que quelques larmes daignent sortir doucement. Il venait de se brûler les ailes auprès de ce soleil qu'ils représentaient ; et cela, ne lui déplaisait pas, pas le moins du monde.

Je suis désolé... J'aurais dû vous écrire, vous donner des nouvelles, je le sais, mais...

Il y a toujours un "mais", toujours quand on doit donner des explications aux gens qu'on aiment. Asling n'avait jamais ressentit le besoin de se justifier, encore une fois, ce fut une première. Il savait que ces derniers mois, il avait enchaîné les erreurs, le jeune homme le savait mieux que quiconque... Alors autant être honnête avec eux. Il était certes l'aîné, mais ils avaient tout deux grandi, tout comme lui avait mûri. Dire la vérité, c'était le bon moment, dire ce qu'il ressentait pour une fois, il en avait besoin.

Je peux plus supporter de voir cette maison... Si vous n'étiez pas là, je n'aurais jamais remis les pieds ici. Je sais bien que ce n'est pas une excuse, mais...

Le poids des mots, un poids qu'il n'avait que trop porter. Asling enfouis sa tête dans le creux de l'épaule de son frère et de sa sœur, pleurer devant eux ? Il ne l'avait jamais fait, il s'en voulait de se montrer aussi faible maintenant, mais il ne pouvait pas leur mentir plus longtemps. De sa main, le jeune homme tente d'effacer les larmes qui avaient créé un sillage sur ses joues pâles, puis il caressa de nouveau la tignasse blonde de ses deux cadets avant de reculer et de se relever...

J'ai jamais voulu vous rendre triste vous savez ? Pour me faire pardonner, je vous prépare un festin... Ok ?

Pour la première fois, il ne se sentait pas confiant. Pour la première fois, il se demandait bien si ces deux la allait arriver à lui pardonner. La boule au ventre, il attrapa les sacs que Eireen avait fait tomber avant de poser une main sur l'épaule de son frère et l'autre sur la tête de sa petite sœur avant de se diriger vers la cuisine, nickel, comme d'habitude. Eireen faisait un travail remarquable, la maison était toujours dans un parfait état, espérons qu'il ne foute pas le feu ni à la cuisine, ni au toit. Préparant avec rapidité les œufs, de la viande et sortant de sa sacoche un peu de vin venu d'une autre région, le jeune homme mit la table et prit place avant de lâcher une nouvelle fois.

Mangeons. J'ai envie qu'on soit tout les trois assis autour de cette table...

Oui, il en avait terriblement envie, il voulait ressentir ce bonheur une nouvelle fois... Il voulait retrouver le plaisir que c'est de manger en famille.


Codage by pandora. Image Tumblr.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Re: JOURNEY ▬ [Eireen/Meallán] fut rédigé

Revenir en haut Aller en bas
 

JOURNEY ▬ [Eireen/Meallán]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JOURNEY ▬ [Eireen/Meallán]
» The Longest Journey/Le plus long des voyages (1907)
» Journey 2 : The Mysterious Island (Voyage Au Centre De La Terre 2)
» Atchoum: une revue de ta "Poljot" Journey?
» Shawn Michaels: My Journey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D R I F T :: TERIEL :: Le district ouest-