AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Boring Boredom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Âge : 27 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Alter ego : Serpent - Huaìshì
Messages : 102
Date d'inscription : 19/01/2015

Boring Boredom fut rédigé Mar 27 Jan - 21:49


Boring boredom

Feat. Siu

Le fil argenté passe silencieusement devant mes yeux. Un petit bout violet en sort, vibre, disparaît. Lentement, l'argent avance, rétrécit, disparaît. Je récupère la vision sur la forêt. Perché en haut d'un arbre, je suis là-haut depuis quelques heures. Quelque chose touche ma nuque, c'est mouillé, je sursaute. L'argent repasse devant mes yeux.

« Je te vois Huaìshì. »

Un petit sifflement me répond, avant que le serpent gris ne continue à virevolter à quelques centimètres de mon corps, suivant invariablement le même chemin qu'il a tracé ce matin au réveil.
Il s'ennuie, le pauvre. Moi aussi d'ailleurs. J'étais motivé pourtant, il y avait deux jours. Une requête nous était arrivé depuis Tatum. Un nergal qui aurait attaqué du bétail, ils voulaient qu'on les en débarrasse. Bien entendu, il n'a pas été question une seconde de tuer l'animal. Enfin, peut-être pour certain, mais pas pour moi. J'adore les nergals. Ils sont si différents des autres dragons. Enfin donc, je m'ennuyais à mourir dans le bureau, à classer des documents, intéressants certes, mais tout de même. Je suis le président de l'institut, pas un vulgaire clerc. Aussi j'ai pris sur moi d'aller délivrer ce village. Troquant le kimono rouge pour une tenue plus militaire - un pantalon en toile et une armure en cuir légère -, avant de quitter les montagnes à cheval.
Et me voilà, depuis ce matin, à camper dans la forêt en haut d'un fichu arbre. Je le sais pourtant que les nergals vivent essentiellement la nuit. Mais non, après avoir chevauché une journée entière, ni Huaìshì ni moi ne voulions rester au village après avoir dormi.
Le nergal, s'il est très beau, m'a l'air incroyablement ennuyeux comme dragon. Je crois que le traquer sera assez compliqué, vu comme il est précautionneux. Un dragon occidental, c'est fier, ça vient au devant des humains, parce qu'il sait qu'il est plus fort. Mieux, si on touche à son trésor, il rapplique immédiatement. Mais le nergal, lui, il ne sortira pas. Pas avant qu'on n'ait l'air vulnérable, assez pour qu'il tente de nous tuer d'un coup. Le chasser n'est pas amusant. Enfin, celui-ci sera peut-être différent, puisqu'il ose manger des animaux parqués près de villages humains. Il va juste falloir observer. Il est impossible qu'il ait fait son nid ici, c'est trop aéré. Mais il ne va pas non plus vivre trop loin de ses proies, si ?
Bon, Huaìshì devient intenable. Bougeons un peu.
Lentement, je me mets à planer au dessus du vide, allant d'arbre en arbre, frôlant les branches. Quelque chose à attiré l'oeil du serpent. Enfin le nez, ses yeux sont encore fermés. Un vrai paresseux.
Me laissant tomber au sol, j'entends un craquement. C'est malin, l'écureuil qu'il avait senti s'enfuit. Dommage mon gros, ton déjeuner attendra. Marchons puisque nous sommes au sol.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : trente-deux ans
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Alter ego : henri l'hermine
Messages : 37
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Boring Boredom fut rédigé Sam 31 Jan - 21:25

Flirting with the edges
Niwang
feat.
Siuan


 

 



 

 

« C’est comme si les rayons du soleil n’avaient jamais filtré au travers du feuillage. Comme si cette terre n’avait jamais été échauffée par autre chose que les pas qui la foulaient au pied et les bêtes, maîtresses de ces lieux. J’ai conscience de ne pas être à ma place, mais je ne peux me résoudre à faire comme si de rien n’était. Je ne suis plus très loin, il faut que j’en ai le cœur net. »

Quitter Teriel est toujours synonyme d’intenses réflexions. Elle ne sait pas ce qu’elle trouvera sur son chemin. Là où ses pas vagabonds la guideront, peut -être y aura-t-il la réminiscence, peut –être fera-t-elle la rencontre de ce qui causera sa perte ? Qui sait ? C’est avec mélancolie qu’elle songe à ces considérations. Elle ne se serait jamais autorisée à penser à ce genre de choses lorsqu’elle était plus jeune. Il n’y avait alors pas de place pour l’appréhension, pour la crainte. Mais les décennies passées avaient laissé leur marque, dans son regard, dans les traits d’un visage qui n’avait désormais plus rien d’enfantin.

Son maigre paquetage ne laisse rien transparaître de ses attributions habituelles. Elle préfère adopter un équipement léger pour ces incursions furtives, de quoi dépecer, de quoi échapper à la fraîcheur des nuits, tout au plus des cordes et ce qu’il lui faut pour faire du feu mais rien qui ne laisse présager de son statut social. Elle sait que les autochtones ne sont pas accommodants avec les étrangers qui font preuve d’ostentation. C’est avec un pincement de cœur qu’elle a laissé son vieux et fidèle cimeterre dans ses quartiers, elle prie pour ne pas  avoir à le regretter plus encore. Ses vêtements sont ceux du Kwaidan. Elle a conscience qu’elle ne pourra tromper personne quant à la blondeur de sa chevelure et à la forme de ses yeux, mais peu importe, il est préférable de paraître la plus pacifique possible.

Siuan progresse avec facilité. Elle fait peu de cas des feuilles mortes qui craquent sous ses pas, rien ne l’empêchera de courir. Le rouge est déjà venu rehausser ses joues pâles, et si sa course subit les désagréments d'un terrain escarpé, son souffle demeure paisible, elle avale les distances, presque en silence. Le temps qu'elle passera loin de son dieu et maître le rendra plus vulnérable, elle ne peut se permettre par caprice de l'abandonner pour une durée trop longue. Tantôt elle accélère, tantôt elle ralentie, son corps est déjà accablé par une journée de transhumance mais rien ne peut ôter les doutes que des rumeurs ont semé dans son esprit.

Depuis quelques temps, Henri s'agite, et cela n'a rien à voir avec l'inconfort dans lequel il se trouve. Blotti dans l'une des poches aménagées dans le tissu le long de l'abdomen de sa maîtresse, il a senti quelque chose d'anormal. Mais elle, fait comme si elle n'avait rien remarqué. Elle n'a qu'un souhait: se prouver que ses inquiétudes sont vaines pour pouvoir rejoindre ses coéquipiers. Lui craint un prédateur naturel et s'efforce de se faire entendre comme il le peut: par morsure et glapissements explicites. Elle s'exaspère un peu. «  Je t’ai connu meilleur… compagnon de voyage… que ça… ! » Et trop absorbée par ses tourments ne prend pas garde au danger qui rôde, au-dessus de sa tête.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 27 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Alter ego : Serpent - Huaìshì
Messages : 102
Date d'inscription : 19/01/2015

Re: Boring Boredom fut rédigé Sam 31 Jan - 22:19


Boring boredom

Feat. Siu

Sans m'en rendre compte, je m'étais enfoncé dans une partie plus touffue de la forêt. Non sérieusement, je n'avais pas vu le moment où en levant les yeux j'étais devenu incapable de voir l'astre du jour. Mais je ne m'étais pas tant éloigné que ça. Si le temps est relatif, on ne pouvait pas dire que marcher dans une forêt avec un serpent qui tournait autour de vous, sifflant souvent et vexé d'avoir raté sa proie. Et donc le temps ne pouvait raisonnablement pas avoir filé sans que je m'en rende compte. Donc, les cartes étaient fausses. Ou vieilles, et avaient un grand besoin d'être remise au goût du jour. La forêt compacte aurait dû être à une journée de marche du village, pas une demi-journée. Bien, donc le mystère du nergal qui vit là où il ne devrait pas était en parti éclairci. Mais du coup, c'était en fait pire. Si ce dragon est un solitaire, il était aussi opportuniste. Et donc si les conditions pour qu'il vive à un endroit étaient réunie, et qu'à côté de cet endroit était un garde-manger, j'aurais sans problème mis ma main à couper qu'ils étaient plusieurs. Donc, je n'avais pas "un nergal isolé" à chasser. Donc, l'Institut avait été sous-payé. Bah, tant que j'aidais Kwaïdan... JE leur aurais donné des joyaux pour qu'ils me laissent les aider.

« Oui Huaìshì ? Un autre écureuil peut-être ? »

Il avait à nouveau cessé de bouger. Bah. J'avançais. Et me prenais ses anneaux dans le visage, le cou, le torse, les jambes.

« Non on a pas le temps de chasser un écureuil, désolé. »

Les anneaux se resserrèrent autour de moi, avant que je ne commence à m'élever. Je déteste quand il fait ça. Mais bientôt, tout prenait un sens. Je me retrouvais libre, sur une branche. Trois arbres plus loin, un truc noir était enroulé autour d'une branche, et en pendait un nergal. Ah que coucou toi, tu vas passer un sale quart d'heure pour m'avoir fait marcher jusqu'ici ! Mais avant, j'aurais bien aimé savoir ce qu'il allait tenter de manger. Oui tenter parce que j'étais bien évidemment un ami de la Nature, et qu'il ne mangerait rien. Oui non je ne vois rien, je suis trop haut. Réactivant mon pouvoir, je m'approchais, douuucement, tout doucement. Oh, c'est juste une voyageuse, rien de bien gra- Quoi ?! Que fait quelqu'un de totalement improbable ici ? Enfin il était improbable que quelqu'un soit ici. Oh bordel. Bon je ne peux pas laisser un espoir à la bête. Confiant, je tends mon bras vers elle, avant de fermer mon poing dans l'air. Gravity net bitch ! Tu vas plus pouvoir bouger. ... Sauf si je. Quoi.
Je tombe.

Bordel chuter comme ça, c'est très, très, très douloureux. Heureusement que les branches ont pris un coup pour moi. Point positif ? Je suis tombé en même temps que le Nergal sautait, et ça l'a perturbé, du coup il a raté sa cible.
Point négatif ? Je n'ai pas réussi à altérer la gravité autour du dragon.

« Mademoiselle bonjour, pas de panique je suis membre de l'Institut d'Étude des Dragons, je vais vous protéger, et vous escorter jusqu'au village le plus proche. Restez bien derrière m- »

Oui ou non en fait. J'avais retenté de clouer la bête au sol avec mon pouvoir. Et vu comme elle sautait avec adresse sur un tronc adjacent en nous feulant dessus, ça n'avait pas vraiment marché. Du coup, que faire ? J'avais une dague avec moi. Pas vraiment quelque chose qui allait m'aider contre le dragon. Bon. Je jetais un regard désolé à la jeune femme. L'instant d'après, Huaìshì lui fauchait les jambes, avant de se replier comme un panier, la prenant en lui. Et notre duo de comiques de détaler. Non, on allait pas semer un nergal dans une forêt. Non, on allait pas semer CE nergal chez lui. Mais si on pouvait s'éloigner, je pourrais peut-être utiliser mon pouvoir à nouveau. Il fallait gagner du temps.

« Désolé ! Mon pouvoir n'a pas l'air de marcher, je me sens assez idiot là maintenant. Ne vous en faites pas, ça va revenir je le sens ! »

Et là. Haha. On est pas parti de là où on est venu. En fait, on s'enfonce dans la forêt. Je suis un génie. C'est comme ça qu'on drague une femme je suis sur. Bordel.


_________________
Albinos master race ♥:
 

Merci sbgfdsjdfkdf:
 


merci ama ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : trente-deux ans
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Alter ego : henri l'hermine
Messages : 37
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Boring Boredom fut rédigé Mar 10 Fév - 18:52


« Il y a ces journées où on se demande pourquoi on a voulu jouer les héroïnes. Pourquoi a posé un pied hors du lit, et comment on va bien pouvoir se sortir du guêpier dans lequel on s’est fourrée. Aujourd'hui fait précisément partie de ces jours-là. »

Tout s’était déroulé très vite. L’instant d’avant, elle était encore en train de cavaler, broyant du noir parce que cette mission ne lui inspirait que de la lassitude et de l’anxiété. L’instant d’après un énorme serpent resserrait –non sans une certaine insolence- ses anneaux autour d’elle. Siuan jugea qu’elle n’avait pas le temps de céder à la panique. C’était un luxe que l’on ne pouvait se payer en pareille circonstance. Ça oui vraiment, elle s’était mise dans un beau pétrin. Tout d’abord, elle avait entendu un grondement, en sourdine, quelque part au-dessus de sa tête : il était venu rompre le silence de la forêt, pas le temps de jeter un coup d’œil pour tenter d’identifier la source du bruit. Soudain, un vacarme, énorme, un concert de branches qui craquent, de bruits sourds et de bêtes affolées qui prennent la fuite… et Henri, qui malgré toute son expérience au combat persista comme à chaque fois à planter ses crocs dans sa peau. Drôles de préliminaires.

Tout devint confus,  l’harmonie fut brisée, elle ne savait pas si elle devait serrer les dents à cause de la douleur, prendre la fuite, trouver un abri sûr ou se mettre en garde, prête à parer les coups. A quoi pouvait bien lui servir son don dans un cas pareil ? Une masse sombre, titanesque, passa devant ses yeux, elle s’agrippa à un tronc et sauta en répandant dans son sillage des grognements rageurs, autant de promesses d’éviscérations, éventrations, démembrements et dégustations de cadavres encore fumants. Ca, pas de doute, c’était un dragon. Et dans l’esprit de Siuan, dragon était invariablement synonyme de belle saloperie. « oh c’est vraiment pas mon jour ! »  Dans cette débandade, un éclair blanc. Un humain sans l’ombre d’un doute, une petite pointe de soulagement, juste une fraction de seconde lorsqu’il la héla… avant qu’un serpent ne s’enroule autour d’elle –autant vous dire que l’étreinte n’avait rien de plaisante-. « mais… qu’est-ce que… ?! » fit-elle incrédule.  A peine quelques mots voulus réconfortants par son maître pour tout avertissement… et elle s’éleva, comme si rien ne rivait plus ses deux pieds au sol.

L’étonnement passé elle hésita à se gonfler de fureur face à ces manières un peu cavalières, mais la sensation du danger était de plus en plus prégnante. La menace devait être écartée ou neutralisée. Et déjà ils s’enfoncèrent à travers la forêt, furtivement. Peut-être était-il préférable de ne pas regarder en bas mais son esprit était en pleine effervescence, et les feulements nerveux et avides du dragon sur leurs talons la poussaient à se dévisser le cou pour essayer d’évaluer la distance. Peu ou pas d’armes, ni de protections, un homme –cette voix-là ne pouvait pas être celle d’une femme- dont elle n’avait pas même vue le visage et une force de constriction qui l’enserrait comme un étau, bref, une promenade de santé. Elle commençait à se dire qu’ils ne pourraient pas aller bien loin, la bête gagnait du terrain, et sa colère ne faisait que croître. Pour sauver sa peau il faudrait trouver un moyen de diversion. Se libérer de la prise du serpent et fuir… ou coopérer. Après tout, Siuan avait l’habitude du travail d’équipe.  La luminosité déclinait à mesure qu’ils s’enfonçaient dans la forêt, elle avait l’impression qu’il s’était écoulé une éternité depuis que le dragon lui était tombé dessus, il n’en était rien.

Une clairière s’ouvrait devant eux. « Il faut l’amener au sol ! » cria-t-elle le plus fort possible pour se faire entendre de l’inconnu qui s’était mis en tête de la tirer de ce pétrin.
© Gasmask



_________________
en ce moment je suis là le weekend :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : 27 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Alter ego : Serpent - Huaìshì
Messages : 102
Date d'inscription : 19/01/2015

Re: Boring Boredom fut rédigé Jeu 26 Fév - 1:06


Boring boredom

Feat. Siu

Haha, tu es bien bonne madame. Excellent le "il faut l'amener au sol". Déjà, comment ? Mon pouvoir avait l'air de me dire merde. Et même sous cette folle hypothèse qu'on le mette au sol sans que j'utilise mon pouvoir, on en fait quoi ? C'est pas un albatros l'animal, c'est un fichu Nergal. C'est pas parce qu'on le met par terre qu'il va se rendre.
Cela dit, soit, la clairière était providentielle. Déjà, parce que le dragon devrait choisir entre nous manger, et perdre l'appui des arbres, et rester sur sa faim. Idéalement il resterait sur sa faim, mais je n'y comptais pas trop. Avec ma chance du jour, le mieux qu'il ferait, ça serait probablement d'attendre à la lisière qu'on bouge, ou bien qu'on dorme. Aucune chance que quelqu'un passe par ici pour nous secourir. Et mon pouvoir qui marche pas. Sérieusement, pourquoi.
Bon, calme toi. Il faut déjà mettre la fille en sécurité.

« Huaìshì, tu te mets de l'autre côté, et tu t'assures qu'il arrive rien à la dame. S'il le faut tu as le droit de changer de taille. Seulement s'il le faut. Madame, ne paniquez pas, j'ai envoyé un message à l'institut, ils vont dépêcher d'autres chasseurs, nous devons juste tenir quelques temps sans que le dragon nous becte. Restez près de mon serpent, et tout ira bien. »

La fin était un tissu de mensonges, mais j'avais pas vraiment pour but de faire paniquer la pauvre infortunée. Savoir ce qu'elle fichait dans cette forêt à cette heure là et seule, ça viendrait quand j'aurai trouvé un problème à notre soucis.
Soucis à fourrure, à bec et griffes, aux yeux brillants, qui en avait visiblement rien à faire de s'aventurer à découvert maintenant qu'il nous avait presque goûté.
Si seulement j'avais mon pouvoir. Je pourrais arracher un bout du sol et lui lancer dans la tron-
Heu ? Effectivement, une parcelle de terre venait de voler de devant moi pile là où je regardais était-ce une coïncidence non je ne crois pas même si je crois aux coïncidences, vers le museau du dragon. Il avait esquivé, mais bon. Mon pouvoir était de retour !
Ca faisait un mystère de plus, pourquoi mon pouvoir avait cessé de fonctionner. Mais bref.
Là c'est bon, je n'avais plus à mentir à la dame.

« En fait, je crois que je vais pouvoir mater ce coquin, ou du moins l'amener au sol, tellement au sol que sol sera un synonyme pour son habitat naturel. Merci du conseil. »

La bête grognait, et tournait autour de moi. Bah, c'est bon j'avais récupéré mon pouvoir. Amenez-moi cent, non, mille Nergals. C'est bon je les prends tous. En même temps.
La leçon ? Je me repose bien trop sur mon pouvoir pour me battre contre la Nature. Des hommes, c'est bon je les aurais pris à l'épée. Bon même si j'ai pas d'épée là. Mais un dragon, désolé, mais avec ou sans épée, je finis en brochette si je contrôle plus ce que je contrôle.
L'animal me sauta dessus, et il regretta son action. S'il est seulement capable de regret le vilain. Ralentissant pendant son saut, il finit par s'arrêter, lévitant, au dessus de moi. Désolé mon gros, mais j'ai une demoiselle à impressionner. Écartant bien les doigts, je levais théâtralement mon bras, avant d'abattre ma paume sur le bec de la bête. L'instant d'après, le dragon était au sol, cloué dans un cratère ressemblant trait pour trait à ma main. En beaucoup plus gros.

« C'est bon mademoiselle, vous pouvez venir m'expliquer ce qui amène quelqu'un comme vous ici en fin de journée, quand le village le plus proche a signalé un Nergal. Au fait, j'espère que vous n'êtes pas végétarienne, ce soir je fais du dragon. Huaìshì, achève-le. »

Et mon serpent d'enfin quitter le flanc de la dame avant d'aller stranguler le monstre, jusqu'à ce que les os se brisent, pour revenir s'enrouler autour de moi, lévitant à quelques centimètres de ma peau. J'aime mon pouvoir, ses écailles sont froides.


_________________
Albinos master race ♥:
 

Merci sbgfdsjdfkdf:
 


merci ama ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Âge : trente-deux ans
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Alter ego : henri l'hermine
Messages : 37
Date d'inscription : 25/01/2015

Re: Boring Boredom fut rédigé Lun 2 Mar - 13:51


 
« Je voudrais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage. C'est savoir que tu pars battu d'avance, et malgrè cela, agir quand même et tenir jusqu'au bout.» (harper lee)

A croire qu’elle était trop absorbée par la constriction du serpent et les halètements avides du nergal pour remarquer les tentatives de l’inconnu. Cela n’aurait pas été faute de la divertir, cela faisait bien longtemps qu’on ne lui donnait plus du « mademoiselle », et pour cause, c’était comme si l’échec de son mariage était écrit en gros sur son front. Oh non, elle commençait à étouffer enserrée dans les anneaux d’Huaishi, elle ne se rappelait pas avoir eu de tendances claustrophobes dans sa vie, mais l’occasion paraissait trop belle pour qu’elle s’en tire indemne. C’était assez désagréable cette sensation d’impuissance, elle n’avait pas l’habitude de l’éprouver, elle tenta de rectifier sa position. Tentative stupide, si le serpent voulait l’entraver ou la dévorer toute crue, il n’aurait pas besoin de faire beaucoup d’effort. Tout effort pour se tirer de là était superflu.

Et à cet instant, alors que tout semblait perdu, il parvint à retrouver l’usage de son pouvoir. Particulièrement douée pour le déni, Siu refusa de penser qu’elle était peut-être à l’origine de ces ratés, non, ce devait être l’artefact. Le serpent relâcha sa prise, à une vitesse vertigineuse, il se jeta sur le nergal, cloué au sol par ce qui avait semblé être une main aux dimensions titanesques. Elle frotta ses poignets l’air pensive, reprenant peu à peu ses marques, et la pensée de la demoiselle en détresse s’imposa un instant à son esprit. Peut-être était-ce la carte qu’il fallait jouer ? Pas de signe d’Henri, il ne devait pas être loin, profitant de l’agitation pour se terrer dans un coin à l’affut. Craquements disgracieux, os brisés, le serpent achevait de sale boulot avec entrain. Quant  à son potentiel sauveur, il se tenait là, à peine essoufflé par la course poursuite, satisfait de sa prestation. On ne pouvait pas lui reprocher son efficacité, le nergal qui gisait-là en était la preuve. Siuan le considéra d’un œil appréciateur cette fourrure-là devait avoir des propriétés insoupçonnées, elle palpa ses poches, elle aurait certainement de quoi dépecer, mais elle ne pouvait décemment pas ignorer son interlocuteur.

« et bien et bien, j'imagine que je vous dois une fière chandelle. En tout cas, je vous remercie, j'aurais été bien mal disposée à faire mon devoir dans le gosier de cette bête. » Un nouveau regard pour le nergal, puis pour l'homme. « je m'appelle Siuan, a qui ai-je l 'honneur ? »  une main franche tendue. Du steak de dragon, ça promettait d'être quelque chose.
© GASMASK

_________________
en ce moment je suis là le weekend :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Re: Boring Boredom fut rédigé

Revenir en haut Aller en bas
 

Boring Boredom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Who says British food is bland and boring ???
» (TV) : WÉON
» Sherlock BBC. Moriarty, l'empêcheur de s'aimer en rond. Holmes/Watson/Lestrade. Drabble. G.
» Celebrating a 125th anniversary...
» Blueberry ~ The perfection is boring ! Or not ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D R I F T :: KWAÏDAN :: Autres lieux :: La forêt tempérée-